Annuaire boutique
Librairie Lis-Voir
PriceMinister
Amazon
Fnac

 
     




 

 

 

 

THE YOUNG AND
THE RESTLESS

Sur le plateau de
doublage de la série
Par Julie PETIGNAT

Chaque jour, les téléspectateurs peuvent suivre les dramatiques aventures des personnages des Feux de l’amour en français. Or ces voix françaises sont celles de comédiens de l’ombre qui exercent un métier souvent ignoré, à la fois technique et artistique...



LORSQUE THE YOUNG AND THE RESTLESS
DEVIENT LES FEUX DE L’AMOUR ...

Tanguy, regardant droit devant lui, annonce d’un ton dépité que l’ascenseur est coincé et que son portable ne fonctionne pas. Sauvane lui répond aigrement sans lui jeter un coup d’oeil. Stéphane, sans plus leur adresser un regard, leur parle comme s’il se trouvait dans une autre pièce. Or Tanguy n’a pas de téléphone portable et la pièce dans laquelle il se trouve en compagnie de la jeune femme est plus vaste qu’un ascenseur. D’ailleurs, ils ne sont pas seul. Outre Stéphane à leurs côtés, d’autres personnes les écoutent attentivement. La directrice de plateau et l’ingénieur du son suivent attentivement leurs paroles, assis derrière une console d’enregistrement.

Sauvane Delanoë, Stéphane Marais et Tanguy Goasdoué sont comédiens. Pourtant il n’y a pas de caméra dans le studio. Debouts, alignés derrière une barre sur laquelle ils s’appuient, ils ne portent ni costume ni maquillage. Seules leurs voix importent, enregistrée grâce au micro placé au-dessus d’eux.

En face, les images défilent sur un écran de télévision. Billy et Mackenzie sont coincés dans un ascenseur. Anciens amants, ils ont été piégés par Jack, le frère de Billy, qui veut les réconcilier. Raul, son complice, se fait passer pour le réparateur. La lumière vive éclaire avantageusement le physique délicat des personnages. La séquence, statique, se joue essentiellement dans le dialogue. Le doublage en français est donc particulièrement important pour cette scène tirée des Feux de l’amour. Feuilleton phare de TF1 depuis 1989, diffusé après le journal de treize heures, il réunit chaque jour un public fidèle, habitué à entendre ses héros parler français. Or ces voix naissent en un lieu précis : les studios de post-production Dubbing Brothers à Saint-Denis.

Le studio ne ressemble en rien aux grands auditoriums où sont doublés les films. Ici, pas d’écran de cinéma. L’espace est plutôt exigu. Plusieurs écrans de télévision sont disposés au-dessus de la console, ainsi que dans la partie réservée aux comédiens. Quel que soit l’endroit où l’on regarde on peut voir les images défiler.