Annuaire boutique
Librairie Lis-Voir
PriceMinister
Amazon
Fnac

 
     






 

 

 

 

ROGER LUMONT
Acteur
Par Rémi CAREMEL

Roger Lumont a eu une belle carrière de second rôle au cinéma pendant plusieurs décennies. Depuis les années 70, il se consacre de plus en plus au doublage. Il est actuellement directeur artistique du doublage de plusieurs séries chez Synchro France...



COMEDIEN PAR-DESSUS TOUT

Roger Lumont est né le 21 février 1934 aux Lilas (Seine-Saint-Denis). Dans les années 70, il se rendra compte en discutant avec Jean Yanne qu’eux deux habitaient dans leur enfance à quelques centaines de mètres l’un de l’autre, fréquentaient le même cinéma et avaient la même professeur de piano. Roger Lumont connaît de nombreux petits boulots avant de devenir comédien. Il travaille notamment en boîtes de nuit, milieu d’après lui « bien pire que ce que l’on trouve dans les romans policiers ».

Il décide un beau jour de se consacrer à ce qu’il a toujours voulu faire : jouer la comédie. Il s’engage alors dans un cours de théâtre (où il doit à l’audition d’entrée réciter une fable de La Fontaine) puis intègre ensuite en 1960 le Cours Simon. Il en sort en 1963 avec un premier prix, le prix Marcel Achard, la même année que Caroline Cellier. Cette récompense lui permet d’être engagé très rapidement dans La Grosse Valse (comédie musicale dirigée par Robert Dhéry, avec Louis de Funès) pour remplacer un comédien dans le rôle de La Fouillette, le CRS. L’occasion lui est offerte un jour de jouer au festival de théâtre d’Edimbourg. Une expérience si grande qu’il refusera pas mal de pièces après ça, devenu plus difficile envers les rôles qu’on lui proposera...

Mais Roger Lumont a construit une honorable carrière au cinéma, qui commence en 1964 avec Le Train de John Frankenheimer, dans lequel il joue l’officier d’ordonnance du major allemand joué par Wolfgang Preiss.

Il a connu beaucoup de grands acteurs, et c’est toujours un plaisir de s’entretenir avec lui à propos de toutes ces personnalités. Il a joué dans une bonne soixantaine de films, dans lesquels on le voit lire un journal à De Funès (Le Gendarme à New-York), servir Bourvil et Francis Blanche (La grande Lessive), conduire Lino Ventura à Alain Delon (Le Clan des Siciliens), engueuler Jean Yanne (Tout le monde il est beau tout le monde il est gentil), se fait soigner par Michel Galabru (Le Viager), etc... Pendant plusieurs années, il fait partie du « Cirque Mocky ». Il a en effet joué dans six films de Jean-Pierre Mocky, devenant pour ce dernier un second rôle régulier (à l’instar de R.-J. Chauffard ou Jean-Claude Rémoleux).

Etant bilingue, il a joué dans plusieurs productions américaines (Woody Allen, Terence Young...). Parmi les titres préférés de sa filmographie, on peut citer Le Franc-Tireur - dans lequel il interprète avec Philippe Léotard un des rôles principaux, Le Sauveur et Le Voleur de Feuille. Le Voleur de Feuille (1983) est un film réalisé et autofinancé par Pierre Trabaud (comédien, metteur en scène et professeur de théâtre connu de tous les voxophiles), où la plupart des acteurs sont des comédiens rencontrés sur des plateaux de doublage et venus dépanner leur ami. On peut ainsi voir au générique, outre Pierre Trabaud et Roger Lumont, Jacques Deschamps, Philippe Dumat, Paule Emanuèle, Henry Djanik, Jean-Claude Michel, Teddy Bilis ou Jane Val.

Roger Lumont a fait aussi pas mal de télévision, comme dans La Caméra invisible où il participait aux canulars de Jacques Legras. Les petits rôles qu’on lui proposait au cinéma ne l’intéressant plus, il ralentira dès les années 80 la cadence des tournages.