Annuaire boutique
Librairie Lis-Voir
PriceMinister
Amazon
Fnac

 
     




 

 

 

 

DVD

ROOM TO DREAM :
DAVID LYNCH AND THE INDEPENDENT FILMMAKER

avec David Lynch

DVD promotionnel
offert par Digidesign

par Sébastien DEMAY


Digidesign est une entreprise américaine spécialisée dans les matériels et logiciels dédiés au traitement de l’image et du son en numérique. David Lynch utilisant plusieurs des produits de la firme depuis qu’il s’est lancé dans son projet Inland Empire, Digidesign en a profité pour éditer en février 2006 un DVD intitulé Room To Dream : David Lynch and the Independent Filmmaker, qui se propose de faire la publicité de ses produits en illustrant leur utilisation de manière pratique avec une scène inédite tournée par David Lynch.



Alors que les fans de Lynch languissaient de devoir attendre encore de longs mois avant de voir de nouvelles images tournées par David Lynch, une bonne nouvelle totalement inattendue est arrivée mi-février 2006 par l’intermédiaire de ce DVD promotionnel (gratuit et disponible sur simple demande sur le site www.digidesign.com, dans la limite des stocks disponibles). Contrairement aux critiques habituelles des DVD commerciaux, l’objet de cet article n’est pas de disséquer la qualité technique et éditoriale de l’objet, mais plutôt d’en explorer le contenu et son intérêt.

UN DVD GRATUIT : DANS QUEL BUT ?

Filmer en numérique ouvre des possibilités toutes nouvelles et offre donc un territoire d’exploration encore quasiment vierge. En dehors de l’animation, les films tournés entièrement ou en grande partie en numérique sont peu nombreux (relativement à l’ensemble de la production), et sont souvent des productions tournées en High Definition (HD), comme Collateral de Michael Mann, avec des caméras sophistiquées et extrêmement chères.

En revanche, les productions professionnelles, émanant de réalisateurs connus et respectés et filmées en DV (Digital Video), en Standard Definition (SD), et avec du matériel plus modeste, sont nettement plus rares. Or David Lynch s’est attaqué à son nouveau long-métrage Inland Empire avec ce genre de matériel (caméras Sony PD-150 et TRV-900), et en définition standard, pas en haute définition (ce qui ne laisse pas d’inquiéter d’ailleurs une grande partie des admirateurs du réalisateur, mais Lynch en aime apparemment le look qui lui rappelle le grain du Super 8).

Digidesign a donc sans aucun doute vu là une opportunité formidable de mettre en avant ses produits, de façon à appâter les réalisateurs en herbe en leur montrant que grâce au numérique, on peut réellement faire rimer ambition artistique avec petit budget. Comme le rappelle le président de Digidesign dans l’introduction de la première partie du DVD : dorénavant, un caméscope numérique, un ordinateur portable et de l’inspiration sont tout ce dont on a besoin pour être réalisateur !

Le DVD Room To Dream s’adresse donc au grand public, même totalement novice. Ne contenant aucun secret technique ou tutorial élaboré, ce DVD peut s’apparenter à de la publicité, mais il est plus juste de parler de promotion, et par conséquent, ce DVD ne pouvait être que gratuit. Néanmoins, la qualité de son contenu fait que vraisemblablement, bien des personnes auraient volontiers payé une somme modeste en échange !