La Gazette du Doublage tient à rendre hommage à Philippe Murcier et Pascal Massix, deux professionnels du doublage décédés ces dernières semaines.

Philippe Murcier fonda en 1976 la société Murfilm, et devint directeur artistique au sein de cette même société. Il a dirigé, entre autres, Pulp Fiction de Quentin Tarantino, grand succès populaire, mais aussi America America d’Elia Kazan, L’Etat des choses et The end of violence de Wim Wenders, Le Tambour de Volker Schlöndorff, mais encore Ginger et Fred de Fellini. Sa société s’est aussi occupée de la post-synchronisation de plusieurs films français, notamment pour Roger Hanin, Gérard Blain, et Zabou Breitman (Se Souvenir des belles choses).

Pascal Massix, lui, est venu au doublage il y a quelques années, après un parcours plutôt musical. Il n’était encore que rarement employé sur des rôles principaux. Notons qu’il prêtait sa belle voix grave à l’homme de ménage de la série Scrubs, et qu’il a participé au doublage de la série Prison Break et des films Hulk et The Punisher. Récemment, il prêtait sa voix au père de famille de la série humoristique The Pitts, un doublage au cours duquel nous avions eu le grand plaisir de le rencontrer, il y a un mois à peine, grâce à notre ami Roger Lumont.

Ils s’étaient tous deux confiés avec beaucoup de sympathie à notre collaborateur David Gential (que nous remercions pour ses informations). La Gazette du Doublage adresse ses condoléances les plus sincères à leurs familles.