Les italiens ont appelé ce onzième James Bond de 1979, Opération Espace, mais, en France, il est resté simplement Moonraker du nom de la navette spatiale piratée en plein vol dans l'histoire.
En ce qui concerne son doublage, on peut s'étonner que certains acteurs francophones du film ne se soient pas doublés eux-mêmes. C'est le cas de Corinne Clery (le carton de doublage de l'époque la mentionnait pourtant) et de Jean-Pierre Castaldi malgré qu'il nous a pourtant affirmé le contraire (ce n'est pas lui non plus en VO !). Quant à Michael Lonsdale, Michael Marshall et Georges Beller, ce sont bien eux que l'on entend aussi bien dans la version française que dans la version originale.
Autre détail amusant : Corinne Clery est doublée en français par Francine Lainé qui avait prêté sa voix à Barbara Bach dans L'espion qui m'aimait (1977), deux ans auparavant. Et pour terminer, une dernière anecdote : Patrick Floersheim, la voix habituelle de Michael Douglas, a joué dans Moonraker un homme de main qui vole la navette spatiale au début du film. Hélas pour lui (et pour nous) le rôle est... muet.

Moonraker (1979)
Version française réalisée par SPS (Société parisienne de sonorisation)
Direction artistique : Roger Rudel
Adaptation française : Georges Dutter
Avec les voix de :
James Bond : Claude Bertrand (Roger Moore)
Holly Goodhead : Monique Thierry (Lois Chiles)
Drax : Michael Lonsdale (lui-même)
Requin : Georges Atlas (Richard Kiel)
Corinne Dufour : Francine Lainé (Barbara Bach)
"M" : Jean Brunel (Bernard Lee)
Frederick Gray : René Berthier (Geoffrey Keen)
"Q" : Bruno Balp (Desmond Llewelyn)
Moneypenny : Paule Emanuèle (Lois Maxwell)
Manuela : Evelyn Selena (Emilie Bolton)
Colonel Scott : Michael Marshall (lui-même)
Hôtesse du jet privé : Anne Kerylen (Leila Shenna)
Guide du musée : Janine Freson (Anne Lonnberg)
Général Gogol : Yves Barsacq (Walter Gotell)
Directeur du contrôle spatial : Philippe Ogouz (Douglas Lambert)
Cavendish : Jacques Ebner (Arthur Howard)
Richard, officier de la RAF : José Luccioni (Kim Fortune)
Technicien de Drax : Georges Beller (lui-même)

(c) La Gazette du doublage - 2008