vendredi 31 octobre 2008

Vivement dimanche very british

Pourquoi parlons-nous dans ces colonnes de la célèbre émission animée par l'indétronable Michel Drucker ? Primo car l'émission du 2 novembre est un spécial Roger Moore, un acteur au charisme légendaire que nous apprécions particulièrement et que, secundo, Drucker rend un petit mais sympathique hommage à nos comédiens de synchro préférés.

Nous avons eu la chance d'assister le 29 octobre à cette émission spéciale autour de l'acteur anglais et nous pouvons donc vous révéler quelques anecdotes, comme si vous y êtiez.

Une des premières invités de Moore est la comédienne Mylène Demongeot. Ils ont tourné ensemble le péplum L'enlèvement des Sabines (1961). Nous pouvons voir un extrait en VF du film dans lequel Moore est doublé par Jean-Louis Jemma (la voix française de Zorro/Guy Williams). D'autres actrices se succèdent : Claudia Cardinale pour évoquer ses souvenirs de Bons baisers d'Athènes (1979) et Alexandra Stewart pour un épisode du Saint (extrait en VO).

Une vidéo enregistrée de Tony Curtis illustre la séquence sur la série culte Amicalement Vôtre (agrémentée d'extraits en VF). C'est d'ailleurs à ce moment de l'émission que Michel drucker va évoquer les deux comédiens français qui ont prêté leur voix aux deux stars de la série : Michel Roux, pour Tony Curtis, et Claude Bertrand pour Roger Moore. Cet hommage est à souligner car il est rare d'entendre une référence à Claude Bertrand de nos jours, qui, rappelons-le, a prêté sa voix à Moore dans la plupart de ses séries et films.

Ensuite, l'émission passe à la partie James Bond avec la présence d'Ursula Andress (qui n'a pourtant pas tourné de Bond avec Moore) et Michael Lonsdale, venu parler du tournage de Moonraker (1979). A cette occasion, nous revoyons avec plaisir un extrait en VF de ce Bond spatial dans lequel Lonsdale (de père anglais) se doublait lui-même en français. D'autres extraits en VF des 007 avec Moore nous sont présentés : Vivre et laisser mourir (1973), L'homme au pistolet d'or (1974), L'espion qui m'aimait (1977)... La joie de réentendre les voix familières de Monique thierry (Jane Seymour), Jacques Thébault (Christopher Lee)...

Au final, un programme à ne pas rater car d'autres surprises nous y attentent (notamment celle mise en musique par Laurent Voulzy). Seule ombre à cette émission, la traduction simultanée absolument déplorable lors de l'enregistrement (mais qui a été refaite pour la diffusion). Heureusement la présence de Roger Moore et quelques bonnes séquences d'archives de l'INA ont rétabli l'équilibre. Alors, tous à vos magnétoscopes !

mardi 28 octobre 2008

007 prend sa revanche !

Le nouveau James Bond, Quantum Of Solace (sortie le 31 octobre), est peut-être une source de réconfort pour James Bond mais, hélas, une source de déception pour tous ses fans. Tous les éléments familiers à la saga ont disparu ou presque... Au final, cette 22ème aventure de l'agent 007 - qui reste un film d'action de bonne facture mais artistiquement inférieur au dernier Casino Royale - nous laisse un goût amer. Mais la lutte de Bond contre l'organisation tentaculaire Quantum ne fait que commencer...

Au carton de doublage qui suit, nous pouvons remarquer que les acteurs francophones du film, Olga Kurylenko, Mathieu Amalric, Anatole Taubman, Lucrezia Lante Della Rovere, se sont doublés eux-mêmes en français. Seuls Kurylenko et Amalric sont venus enregistrés aux Studios de Saint-Ouen sous la direction de Michel Derain. Les deux autres comédiens ont enregistré leur partie à l'étranger (Berlin et Rome). Nous pouvons constater aussi que les voix françaises des personnages récurrents (Bond, M, Mathis, Felix Leiter) ont été conservées par rapport au précédent opus de la série.

QUANTUM OF SOLACE (2006)
Version française : Les Studios de Saint-Ouen
Direction artistique : Michel Derain
Adaptation française : Pierre Arson
Avec les voix de :
James Bond : Eric Herson-Macarel
Camille : Olga Kurylenko
Dominic Greene : Mathieu Amalric
M : Nadine Alari
Mathis : Michel Papineschi
L'agent Fields : Chloë Berthier
Felix Leiter : Jean-Louis Faure
Gregg Beam : Bernard Metraux
Mr. White : Jean-Bernard Guillard
Elvis : Anatole Taubman
Tanner : Xavier Fagnon
Ministre des affaires étrangères : Jean-Claude Balard
Général Medrano : Emiliano Suarez
Colonel Carlos : Diego Asensio
Mitchell : Gérald Maillet
Yussef : Omar Yami
Corinne Veneau : Lydia Cherton
Gemma : Lucrezia Lante Della Rovere
Réceptionniste hôtel Port-au-Prince: Mylène Wagram
Hôtesse de l'air : Nathalie Kanoui
Technicien MI6: Eric Chantelouze
Agent + employé de l'aérodrome : Philippe Siboulet
Actionnaire 1 : Jean-Jacques Moreau
Actionnaire 2 : Jean-Luc Atlan
Actionnaire 3 : Daniel Rivière
Motocycliste : Dicko Solo
Femme : Laura Zichy
Ambiance : Sébastien Fink
Ambiance : Maria Gual

(remerciements à Michel Derain et à Sony Pictures Releasing)

(c) La Gazette du doublage - 2008

dimanche 19 octobre 2008

Le SNAC contre les éditeurs vidéo

Le SNAC (Syndicat national des auteurs compositeurs) et deux auteurs de doublages ont eu, récemment, gain de cause face aux éditeurs video. En effet, un "protocole d'accord" a été signé entre les deux parties qui a pour conséquence essentielle que tout DVD édité après le 30 avril 2008 doit obligatoirement porter le nom de l'adaptateur au générique (VF + VOST), faute de quoi l'éditeur pourra être poursuivi en justice par l'adaptateur ou/et le SNAC.

Pour plus d'informations, consulter le site du syndicat : http://www.snac.fr/accueilsnac.htm (rubrique Actualités puis Doublage/Sous-titrage) où il y aura certainement très bientôt un article se faisant l'écho de ce "protocole d'accord".

jeudi 16 octobre 2008

Documentaire sur le doublage

Notre ami Julien Leloup vient de terminer la réalisation d'un documentaire de 52 minutes intitulé VF, le Monde du doublage.

L'objectif principal de son travail est de montrer les principales étapes d'un doublage de film ou de série par le biais de séquences techniques, séquences en plateau, témoignages et anecdotes. C'est l'occasion également de découvrir qui se cachent derrière le doublage des plus grandes stars de l'écran.

Julien nous précise que son tournage a duré plus d'un an et a démarré par une interview de Serge Sauvion en août 2007 suivie de 34 autres entrevues filmées de comédiennes, comédiens, adaptateurs, calligraphe, détecteur et mixeur.

C'est par le biais d'une équipe technique professionnelle et bénévole que le projet a pu progresser. Actuellement, Julien et son équipe sont à la recherche d'un télé-diffuseur avant le mixage et l'étalonnage de ce documentaire.

En attendant, il vient de monter un site internet où l'on peut voir quelques extraits de son projet : http://www.julienleloup.fr

Notre rédaction l'a aidé dans la préparation de son projet et, à présent, nous lui souhaitons bonne chance dans la suite de son entreprise.