dimanche 25 janvier 2009

Les voix françaises de Patrick McGoohan

Véritable légende du petit écran des années 60, Patrick McGoohan (né en 1928) vient de nous quitter ce 13 janvier; il allait avoir 81 ans en mars prochain.

En 1960, la chaîne ATV le fait connaître grâce à l'excellente série Destination danger dans laquelle il campe l'agent secret John Drake, puis, en 1967, il continue dans le registre de l'espionnage, dans une autre série cultissime de 17 épisodes, Le Prisonnier. Il incarne le n°6, cet agent – sans nom – qui est retenu captif dans un mystérieux village à l'architecture baroque où différents personnages étranges se côtoient... Ces deux séries lui assureront une gloire mondiale et il restera à jamais associé à cette image de l'agent secret britannique froid, méthodique et sarcastique; une sorte de James Bond, avec l'humour et les gadgets en moins, mais avec un charisme assez extraordinaire.

En France, que serait Patrick McGoohan sans la voix familière du comédien Jacques Thébault. Il l'a doublé, bien sûr, dans les séries Destination danger et Le Prisonnier. C'est pour cette dernière qu'il a eu l'idée d'adapter l'expression « Be seing you ! » par un génial « Bonjour chez vous ! ». Au doublage, il a suivi McGoohan dans quatre épisodes de Columbo (en 1974, 75, 90 et 98) et dans les films Destination : Zebra station polaire (1968), Un génie, deux associés, une cloche (1975), Transamerica Express (1976) et L'évadé d'Alcatraz (1979). Jacques Thébault a aussi doublé un grand nombre de comédiens étrangers dont Steve McQueen, Robert Conrad comme dans Les mystères de l'Ouest (en 1967 sur la 2ème chaîne), Bill Cosby dans Le Cosby Show et Jeremy Brett dans la série télévisée des Sherlock Holmes produite par Granada.

Pour en revenir à McGoohan, il est arrivé que certains distributeurs ne fassent pas appel à Jacques Thébault mais à d'autres comédiens pour doubler l'acteur américain d'origine irlandaise. On peut citer : Claude Bertrand dans Train d'enfer (1957), Jean-Pierre Duclos dans Le justicier aux deux visages (1963), Jean-Henri Chambois dans Marie stuart, reine d'Ecosse (1971), Gabriel Cattand dans L'Homme au Masque de fer (1977) et Au nom de la race (1986), Jean Michaud dans Scanners (1980), François Chaumette dans Baby, le secret de la légende oubliée (1985), Bernard Dhéran dans Braveheart (1995) et Jean Negroni dans Le Fantôme du Bengale (1996).

Pour l'anecdote, le dernier épisode de Destination danger, Koroshi, a été doublé dans les années 80 et c'est Frédéric Norbert et non Jacques Thébault qui prêtait sa voix à McGoohan. Par contre, c'est bien Thébault en personne qui l'a doublé dans les 3 épisodes inédits du Prisonnier vers 1990.

(Remerciements à Maurice Le Borgne, David Gential et Thierry Attard)

mercredi 21 janvier 2009

Ils parlent de doublage...

Ils parlent de doublage...

-Gérard Darier dans le numéro de janvier/février de Star Wars Magazine (ex- Lucasfilm Magazine) dans lequel il est interviewé à propos de son interprétation du Général Grievous dans la nouvelle trilogie Star Wars.

-Roland Giraud qui a raconté lors de son dernier passage dans Les Grosses Têtes de Philippe Bouvard sur RTL (le 14 janvier dernier) avoir fait du doublage à ses débuts (il faut dire qu'il avait pour professeur de théâtre une légende de la synchro en la personne d'Yves Furet). Philippe Bouvard avait par ailleurs évoqué la polémique sur le racisme dans le doublage une semaine avant.

-Notre ami Roger Carel qui a enregistré un Le plus grand cabaret du monde, l'émission de Patrick Sébastien. Il a retrouvé avec plaisir quelques bons copains, et nous informe que la diffusion (sur France 2) aura lieu le 7 février.

Interview de Jean-Jacques Moreau

Quel cinéphile ne se rappelle pas du personnage du motard de la police qui se fait malmener par Louis de Funès (il lui tire un poil sur son « poireau ») dans Les aventures de Rabbi Jacob (1973) ? Eh bien, le comédien qui jouait ce motard n’est autre que Jean-Jacques Moreau que nous avons interrogé sur sa carrière et qui, lui aussi, fait du doublage de films.

Pour lire cette interview :
http://www.objectif-cinema.com/spip.php?article5089

lundi 19 janvier 2009

Survivre à l'emprise du temps...

"Je m'appelle Benjamin Button. Je suis né dans des circonstances étranges." Ainsi commence l'histoire de cet homme qui naquit à l'âge de 80 ans et qui vécut toute sa vie à l'envers, sans pouvoir arrêter le cours du temps.

Ces quelques lignes sont issues du dossier de presse Warner du nouveau film du réalisateur David Fincher, L'étrange histoire de Benjamin Button. Ce beau film marque le retour à l'écran de Brad Pitt, une nouvelle fois doublé par le talentueux Jean-Pierre Michael (bientôt sur TF1 dans Les corbeaux).

La société Warner a la gentillesse de nous livrer en exclusivité le carton de doublage de ce film qui sortira le 4 février prochain :

L’ETRANGE HISTOIRE DE BENJAMIN BUTTON (2009)
Version française réalisée par Cinéphase
Direction Artistique : Jenny Gérard
Adaptation Française : Marion Bessay
Montage : Martial De Roffignac
Enregistrement et mixage : Richard Badey
Avec les voix de :
Benjamin Button : Jean-Pierre Michael
Daisy : Isabelle Gardien
Queenie : Annie Milon
Caroline : Agathe Schumacher
Tizzy : Lucien Jean-baptiste
Capitaine Mike : Jean-François Vlerick
Elisabeth Abbott : Laurence Bréheret
Thomas Button : Xavier Fagnon
Mr. Gateau : Jean-François Pages

(c) La Gazette du doublage - 2009