Voilà plus d'un an et demi qu'une polémique a été déclenchée par la comédienne Yasmina Modestine, accusant les sociétés de doublage de racisme. Un racisme se traduisant, selon elle, par le préjugé selon lequel les comédiens de couleur sont uniquement capables de doubler leurs "semblables" tandis que les comédiens blancs peuvent très bien doubler des acteurs noirs (en prenant une voix grave).

Cette affaire prend un nouveau tournant depuis la publication d'un article du Monde ce 5 janvier signalant que la Haute Autorité de lutte contre les discriminations et pour l'égalité (La Halde) a dénoncé officiellement les préjugés racistes dans le milieu du doublage le 29 décembre dernier.

Voici le lien vers l'article du Monde: http://www.lemonde.fr/societe/article/2009/01/05/doublage-une-comedienne-noire-accuse-le-cinema-francais-de-racisme_1138225_3224.html

A notre avis, s'il est vrai que des préjugés existent (sans que l'on s'en rende compte directement) et que le problème ne doit pas être pris à la légère, ce cas assez rare (puisqu' issu d'un échange verbal direct entre le directeur artistique et la comédienne, devant témoins) mérite d'être nuancé. En effet, Georges Aminel et Marie-Christine Darah sont certainement les exemples les plus fameux de comédiens de couleur n'ayant pas d' "accent" et qui ont eu une très belle carrière dans le doublage en doublant autant de comédiens afro-américains que de blancs.

A chacun de se forger sa propre opinion sur ce problème...