(A l'occasion de la rediffusion sur RTL 9 du film L'ouragan vient de Navarone)

Le metteur en scène de L'ouragan vient de Navarone, Guy Hamilton, est un familier de l'univers des James Bond puisqu'il a réalisé quatre films de la célèbre saga : Goldfinger (1964), Les diamants sont éternels (1971), Vivre et laisser mourir (1973) et L'homme au pistolet d'or (1974). Après cet ultime épisode bondien, Hamilton ne reviendra plus au service de 007 mais lui restera fidèle cependant. En effet, dans L'ouragan vient de Navarone (1978), le réalisateur anglais né à Paris a employé plusieurs acteurs ayant déjà joué dans un film de l'ami James. Tout d'abord l'excellent Robert Shaw, le sadique Red Grant de Bons baisers de Russie, puis la belle Barbara Bach, épouse de Ringo Starr et James Bond Girl de L'espion qui m'aimait et enfin Richard Kiel, célébrissime Requin de L'espion qui m'aimait (puis de Moonraker, deux ans plus tard).



Du côté du doublage, même si la société SPS s'occupe du doublage des Bond depuis 1962, le choix des voix de pour ce film de guerre n'est pas le même que pour les 007. En effet, cela tient surtout à la sensibilité et à la personnalité du directeur artistique. Pour les Bond, période Sean Connery, Gérald Castrix était aux commandes et avait choisi le comédien Roger Rudel pour doubler Robert Shaw. C'est le même Roger Rudel, en tant que chef de plateau cette fois, qui dirige les doublages de 007 avec Roger Moore. Pour Barbara Bach, il a engagé Francine Lainé pour la doubler et Georges Atlas sur Richard Kiel (dans Moonraker car dans L'espion qui m'aimait Requin ne parle pas).



Pour L'ouragan vient de Navarone, la grande Jacqueline Porel, elle-aussi "vedette du doublage" s'est chargée de la synchro du film. Pour Robert Shaw, elle a engagé le même comédien français qui l'a doublé dans Les dents de la mer (1975), autrement dit, André Valmy (il avait déjà doublé Kerim Bey dans Bons baisers de Russie et Felix Leiter dans Goldfinger). Béatrice Delfe a prêté sa voix grave et sensuelle à Barbara Bach (elle doublera plus tard le rôle d'Octopussy, le Bond cuvée 1983). Quant à Richard Kiel, Mlle Porel l'a octroyé à Alain Dorval, célèbre voix de Sylvester Stallone depuis le premier Rocky (1976).

Pour terminer, signalons que dans un des rôles principaux du film figure Edward Fox, très bien doublé par Francis Lax qui lui donne un côté comique. Le même Fox jouera en 1983 le rôle de "M" dans le Bond dissident Jamais plus jamais dans lequel il aura la voix distinguée de Jean Roche. Changement de voix presque logique, puisque ce sera un autre directeur artistique aux manettes (Michel Gast en l'occurence).

(c) La Gazette du doublage - 2010