lundi 31 octobre 2011

Jean AMADOU (1929-2011)

Le comédien et humoriste Jean Amadou nous a quittés le 23 octobre dernier. Cet homme fort sympathique nous avait reçus chez lui en 2007 et nous l'avions questionné sur sa carrière et sur le doublage en particulier. Nous vous proposons de lire ou de relire cet entretien :

Le talentueux Jean Amadou est né le 1er octobre 1929 à Lons-le-Saunier. Cet artiste polyvalent dont la voix est, grâce à Europe 1, une des plus connues de France, a commencé son métier en étant comédien. Dès le début des années 50, en parallèle à la scène, il fait du doublage de films et prête ainsi sa voix à de nombreux acteurs du grand et du petit écran. Rencontre avec ce chevalier des Arts et des Lettres qui sait mettre sa culture au service de l’humour.

La suite de cet entretien est à lire dans nos colonnes : http://www.objectif-cinema.com/spip.php?article4731

(c) La Gazette du doublage - 2011

dimanche 23 octobre 2011

Festival Voix d'Etoiles 2011

Communiqué : Du 26 au 29 octobre 2011, aura lieu la 6ème édition du festival Voix d'Etoiles à Port Leucate.
Cette manifestation met à l'honneur les voix et l'habillage sonore du cinéma d'animation.
Durant trois jours, le public, essentiellement familial, a la possibilité de rencontrer des professionnels du cinéma d'animation. Démonstrations, conférences, ateliers et autres rencontres sont proposés autour des productions présentées.
Toute la journée, vous pourrez assister à des projections pour tout public de longs et courts métrages, mais aussi des séries télé choisies parmi les meilleures de l'année et d'autres animations et surprises vous attendent durant ces quatre jours dédiés au cinéma d'animation.
De nombreux ateliers thématiques sont proposés aux enfants du 26 au 29 octobre, de 10h à 12h et de 14h à 16h (sauf atelier Lego 10h/12h30 - 14h/16h30, du jeudi 27 après-midi au samedi 29 matin).
Atelier "Théâtre d'ombres" (Initiation aux films d'animation) : écriture d'une scénette, création et découpage des ombres et animation.
Création sonore sur films muets (Initiation au bruitage et doublage d'un court métrage).
Atelier Lego : Les enfants pourront fabriquer un dessin animé tout en LEGO !
Doublage de voix : Cet atelier offre la possibilité aux enfants de passer de l'autre côté de l'écran en prêtant leurs voix aux personnages.
Un jury remet les prix des meilleures voix de doublage pour les longs métrages en compétition et le public récompense par son vote les séries et courts métrages.
Venez rencontrer et découvrir les talents de demain, les réalisateurs et les voix au festival Voix d'Etoiles, le festival des voix de doublage du cinéma d'animation !
Au programme de cette année, participation de : Patrick Bethune, Jean-Marc Pannetier, Benjamin Bollen, Jean-Philippe Puymartin, Brigitte Lecordier, Philippe Peythieu, Vincent Ropion....
Lien vers le site du Festival : http://www.tourisme-leucate.fr/accueil/evenements/voix-d-etoiles.aspx

vendredi 21 octobre 2011

René RENOT (1927-2011)

Comme la plupart des comédiens, René Renot était passionné par son métier mais, en plus, c'était un grand collectionneur de documents sur l'histoire de sa profession. Grâce à sa connaissance du parcours des comédiens de sa génération, nous avons pu compléter la nôtre. Il aurait pu écrire ses mémoires mais René était quelqu'un de discret, modeste, et talentueux qui n'aimait pas se mettre en avant.
René Renot né Hiéronimus avait choisi de prendre comme nom d'artiste celui de sa mère pour ne pas être confondu avec son père, le comédien René Hiéronimus (celui-ci avait notamment été la voix française de la célèbre marionnette Charlie McCarthy du ventriloque Edgar Bergen). René était aussi le neveu d'un autre comédien, Emile Duard, qui avait beaucoup oeuvré dans le doublage dès les années 30, puisqu'il avait prêté sa voix à James Finlayson dans les films avec Laurel et Hardy et avait doublé le célèbre juge Fulton de la série cultissime Amicalement Vôtre (dans laquelle René Renot avait aussi participé ponctuellement).
Dès l'enfance, René Renot avait été bercé par le théâtre et le cinéma. Pendant la guerre, à Marseille, il se souvenait avoir vu bon nombre de films américains interdits en zone occupée. Ensuite, il avait fait l'Ecole de la rue Blanche (devenue ENSATT – Ecole nationale supérieure d'arts et techniques du théâtre).
Jeune comédien, il avait commencé notamment à travailler à la radio dans des dramatiques. La radio restera une de ses grandes passions durant toute sa vie puisqu'il avait même été proche du Comité d'histoire de la radiodiffusion.
René se souvenait que son premier rôle à la synchro dans un rôle principal était pour le film italien Sous le soleil de Rome (1948). Ce film avait été doublé par la société EDPS de Jean Rosenberg et avait été dirigé par Henri Ebstein.
Il nous avait dit avoir passé à la même époque des essais pour doubler Danny Kaye dans un film. Il ne savait pas pourquoi d'ailleurs ces essais avaient été organisés puisque c'était Maurice Nasil qui était la voix française attitrée du comique américain dans les films RKO. Il avait aussi passé des essais pour le doublage du Massacre de Fort Apache (1948)...
La comédienne Hélène Tossy avait aussi proposé à René de faire du doublage avec elle qui dirigeait des plateaux à la SIS (Société industrielle de Sonorisation).
Au cinéma, René Renot avait joué notamment dans Le viager (1972). La même année, à la télévision, il avait participé à une version de la comédie Irma la douce. Il avait joué dans de nombreuses pièces dont une de la série du « Théâtre ce soir » intitulée « Dance sans musique » (1981).
A partir de 1976, René avait fait partie de l'aventure du doublage de La Petite maison dans la prairie puisqu'il avait été la voix habituelle de Richard Bull (M. Olson). Ces dernières années, des producteurs canadiens avaient fait d'ailleurs appel à lui pour enregistrer en français la voix-off de Richard Bull dans un documentaire sur cette série.
Une des dernières prestations marquantes de René aura été pour une pièce radiophonique « Le syndrome de Sherlock Holmes » dans laquelle il interprétait le rôle du Docteur Watson (enregistrement les 24 et 25 avril 2006) aux côtés d'un Conan Doyle campé par l'excellent Michael Lonsdale.
René Renot est décédé chez lui dans les Yvelines le 10 octobre dernier. Toutes nos pensées vont à sa veuve, Josette.

(Remerciements à Rémi Carémel pour la photo)

(c) La Gazette du doublage - 2011

mercredi 19 octobre 2011

Le doublage d'animation japonaise

"L’animation japonaise traditionnelle (dessinée au crayon image par image puis peinte à la main) sous son format de diffusion hebdomadaire existe depuis 1963 et représente de l’ordre de 20000 épisodes, soit plus de 6000 heures de piste son à doubler par de nombreux comédiens, spécialistes du doublage.

En France, depuis le 3 juillet 1978 et l'apparition cathodique du robot géant Goldorak, l'animation japonaise souvent décriée dans les médias n'a cessé d'être un vecteur d'identification générationnelle touchant un très vaste public. Citons comme référence nostalgique l'émission Génération Albator diffusée la nuit du réveillon de Noël 1998, 20 après le premier épisode de Goldorak s'offrant la présence en voix-off les comédiens du doublage de l'époque, dépassant l'audience de la messe de minuit avec 2,5 millions de téléspectateurs."
(...)

La suite de cet article, signé de notre correspondant Benoit SPACHER, expert en manga et animation japonaise agréé par les assurances et les maisons de ventes aux enchères et commissaire d’exposition de THE ART OF ANIME, est à lire dans nos colonnes : http://www.objectif-cinema.com/spip.php?article5327

(c) La Gazette du doublage - 2011