samedi 30 juin 2012

Alvarez Kelly (1966)

Ce western, signé du vétéran Edward Dmytryk, se passe pendant la guerre de Sécession. On y retrouve les acteurs William Holden, Richard Widmark, Janice Rule, Patrick O'Neal...
Son carton de doublage est pour nous l'occasion de rendre hommage à quelques "ténors" du doublage. Certains, hélas, nous ont quittés comme notre ami Georges Aminel (la voix française de Yul Brynner, de Dark Vador ou encore de Grosminet), ou encore Raymond Loyer (la voix française habituelle de John Wayne).
Saluons aussi, un de nos grands amis, le comédien William Sabatier (il a doublé notamment Marlon Brando et a été la voix française de l'Inspecteur Morse), retiré dans le Limousin, qui se consacre désormais à la peinture. Nous pensons souvent à lui...
Une amicale pensée également au grand Jacques Thébault (la voix française habituelle de Steve McQueen et de Robert Conrad), retiré en Normandie depuis quelques années.
Toutes ces comédiens talentueux, grandes voix du doublage nous manquent, mais il reste heureusement de nombreux films, des grands classiques pour certains, dans lesquels nous pouvons toujours les entendre. C'est ce que l'on peut appeler "la magie du doublage".



(Remerciements à Christine M.)

(c) La Gazette du doublage - 2012

vendredi 8 juin 2012

LA COLLECTION FILMS DE GUERRE DU MAGAZINE GUERRES ET HISTOIRE

Depuis le vendredi 13 avril 2012, le magazine Guerres et Histoire propose, à raison de deux titres par mois, une collection de 20 DVD intitulée Les chefs-d’œuvre du film de guerre. La sélection est intéressante puisqu’elle contient quelques films inédits en DVD ou jusqu’alors épuisés, chacun étant accompagné d’un fascicule. Le premier numéro permet de découvrir le méconnu film anglais La mer cruelle. Sachant que c’est la croix et la bannière pour trouver sur Internet des informations sur les pistes audio de ce DVD, nous pouvons vous confirmer qu’il y a non seulement la version originale anglaise sous-titrée en français, mais aussi le doublage français d’époque, permettant notamment d’entendre Claude Péran sur Jack Hawkins. La collection complète peut être commandée par correspondance ou bien chaque titre peut être commandé séparément. Cependant, il faut s’armer de patience pour recevoir sa commande, le premier numéro que nous avions commandé le 3 mai est arrivé le 7 juin !

LISTE DES FILMS

-The Cruel Sea / La mer cruelle (Charles Frend, 1953)
-Die Brücke / Le pont (Bernhard Wicki, 1959)
-Capitaine Conan (Bertrand Tavernier, 1996)
-Men in War / Côte 465 (Anthony Mann, 1957)
-Ballada o soldate / La ballade du soldat (Grigoriy Chukhray, 1959)
-Run Silent, Run Deep / L’odyssée du sous-marin Nerka (Robert Wise, 1958)
-Zulu / Zoulou (Cy Endfield, 1964)
-Hell Is for Heroes / L’enfer est pour les héros (Don Siegel, 1962)
-All Quiet on the Western Front / A l’ouest rien de nouveau (Lewis Milestone, 1930
-Kippur / Kippour (Amos Gitai, 2000)
-The Story of Dr. Wassell / L’odyssée du docteur Wassell (Cecil B. DeMille, 1944)
-Sink the Bismarck / Coulez le Bismarck! (Lewis Gilbert, 1960)
-Heaven Knows, Mr. Allison / Dieu seul le sait (John Huston, 1957)
-Letyat zhuravli / Quand passent les cigognes (Mikhail Kalatozov , 1957)
-Von Ryan’s Express / L’express du colonel von Ryan (Mark Robson, 1965)
-The Bridges at Toko-Ri / Les ponts de Toko-Ri (Mark Robson, 1954)
-The Enemy Below / Torpilles sous l’Atlantique (Dick Powell, 1957)
-The Duellists / Les duellistes (Ridley Scott, 1977)
-La 317ème section (Pierre Schoendoerffer, 1965)
-In Harm’s Way / Première victoire (Otto Preminger, 1965)

(c) La Gazette du doublage - 2012

samedi 2 juin 2012

INTERVIEW DE JEAN ROCHE

Après avoir joué au théâtre à ses débuts avec Michel Le Royer puis avec Edwige Feuillère, le comédien Jean Roche a tourné dans les années 70 pour Max Pécas et Jean-François Davy. C'est aussi à cette époque qu'il a commencé véritablement une carrière à la synchro. Faisant partie à un moment donné de la bande à Michel Gast, Jenny Gérard et Jean Droze, il a doublé pour eux des personnages dans des séries TV telles que M.A.S.H. ou La Planète des singes. Il est aussi la voix habituelle de Charles Shaugnessy depuis la série à succès Une nounou d'enfer. Au cinéma, on l'a entendu sur Billy Dee Williams dans L'Empire contre-attaque et Le Retour du Jedi. Il a prêté souvent sa voix à des acteurs britanniques pour des productions importantes, notamment dans la série Hercule Poirot avec David Suchet, pour laquelle il a doublé le flegmatique Capitaine Hastings.


La suite de cet entretien en deux parties est à lire dans nos colonnes :
Première partie : http://www.objectif-cinema.com/spip.php?article5361
Deuxième partie : http://www.objectif-cinema.com/spip.php?article5362

(c) La Gazette du doublage - 2012

La maison du docteur Edwardes (1945)

Ce film d'Alfred Hitchcock, dont le titre original est Spellbound, est célèbre pour la séquence du rêve conçue par le peintre Salvador Dali. Le doublage de ce film a été réalisé en 1948 par la société Lingua Synchrone de Richard Heinz. On retouve les vedettes du doublage de l'époque : Paula Dehelly sur Ingrid Bergman et Marc Valbel sur Gregory Peck. Autour d'eux, on peut entendre également : Paul Villé (Michael Chekhov), René Montis (Leo G. Carroll), Gérard Férat (John Emery), Françoise Gaudray (Rhonda Fleming), Camille Guerini (Regis Toomey)...



(c) La Gazette du doublage - 2012