mercredi 22 août 2012

SOUPÇONS (1941)

Voici le carton du doublage du film Soupçons (Alfred Hitchcock, 1941), sorti en France le 28 mai 1946. Il est tiré d’une VHS de vidéoclub éditée en 1991, ce qui explique la qualité assez médiocre des images. Michel Gudin double Cary Grant, comme dans Mon épouse favorite (Garson Kanin, 1940). Il deviendra plus tard la voix habituelle de Dean Martin dans les comédies où il apparaissait en duo avec Jerry Lewis. Colette Adam double Joan Fontaine ; Jean Lemarguy, Nigel Bruce ; Cécile Didier, Dame May Whitty et enfin Jean Gaudray est entendu sur Cedric Hardwicke.









En plus des images composant le carton de doublage, nous avons compté au moins une vingtaine d’inserts en français ! Le film d’Hitchcock se caractérisant par l’importance des détails écrits, le choix a été fait de tous les traduire en français. Nous ne reproduisons que les inserts les plus « parlants », histoire de mettre en évidence le souci de franciser l’oeuvre britannique.











(c) La Gazette du doublage - 2012

dimanche 12 août 2012

Avec les compliments de Dominique Paturel !

Le comédien Dominique Paturel, que nous avons interviewé le 19 juillet dernier, a eu la gentillesse de dire quelques mots à ses nombreux admirateurs. Nous allons le retrouver prochainement à la télévision dans la nouvelle série de Dallas dans laquelle il prête à nouveau sa voix à l'ignoble J.R. Ewing (Larry Hagman).
Notre long entretien avec cet acteur français, grande voix du doublage, paraîtra dans nos colonnes dans quelques semaines.



(Remerciements à Olivier Boisson)

(c) La Gazette du doublage - 2012

samedi 4 août 2012

DÉCÈS DE MARC ALFOS (1956-2012)

C’est avec incrédulité que nous avons appris la mort prématurée d’un excellent comédien. Marc Alfos avait une voix grave très connue en synchro, puisqu’il avait souvent doublé Russell Crowe, non seulement dans Gladiator (Ridley Scott, 2000), mais aussi dans L’échange (Taylor Hackford, 2000) et Master and Commander : De l’autre côté du monde (Peter Weir, 2003). Il suivait aussi vocalement Ron Perlman, par exemple dans King Rising, au nom du roi (Uwe Boll, 2006), Le dernier des templiers (2011), Le roi scorpion 3 : l’œil des dieux (2012) et dans la série Sons of Anarchy (2008-2012). Il avait démontré ses talents comique en prêtant notamment sa voix à Mr. Indestructible (doublé en V.O. par Craig T. Nelson) dans le dessin animé Pixar Les indestructibles (Brad Bird, 2004). Autre moment mémorable de comédie, lorsqu’il a post-synchronisé le sosie de Charles Bronson dans The Professionals (Laurent Bertoni, 2006), un court-métrage très original dans lequel Bernard Menez préparait un casse avec des stars du cinéma telles que Sean Connery, Bruce Willis, Julia Roberts… ou plutôt leurs sosies !

Depuis la fin des années 70 – début des années 80, on pouvait régulièrement reconnaître sa voix dans diverses versions françaises, sur Richard Jaeckel dans Les nuits de la violence (John ‘Bud’ Cardos, 1978), Gerrit Graham dans La vengeance des monstres (Larry Cohen, 1987), ou encore Sammo Hung dans Island of Fire (Yen-ping Chu, 1990). Il doublait même James Coburn dans Pat Garrett et Billy le Kid (Sam Peckinpah, 1973), mais seulement pour les scènes rajoutées lors du remontage, sorti en DVD en 2005. Ecouter Marc Alfos, c’était l’assurance d’entendre un comédien au jeu nuancé, ne se livrant jamais au cabotinage. Ses doublages parleront pour lui.

(c) La Gazette du doublage - 2012