dimanche 28 avril 2013

DOCUMENTAIRE CONSACRÉ À MARCO PERRIN

Nous tenons à saluer la sortie en DVD(-R) d’un documentaire très touchant de Jérémy Kaplan sur Marco Perrin. Moustachu de constitution massive et doté d’un accent méridional, cet excellent comédien fut très présent dans le cinéma français des années 60-70. Il travailla notamment pour Claude Berri (Le vieil homme et l’enfant, Le mâle du siècle), Bertrand Blier (Les valseuses, Buffet froid) et Pierre Richard (Les malheurs d’Alfred)
Capable de jouer tant les personnages méchants que sympathiques avec la même conviction, il dût brutalement cesser sa carrière en 1983 à la suite de problèmes de santé.
L’auteur du documentaire a retrouvé Marco Perrin et lui a donné la parole pendant une heure, l’entretien étant entrecoupé d’extraits de films et de témoignages des réalisateurs Bertrand Blier et Joël Séria, ainsi que des comédiens Brigitte Chamarande et Henri Tisot.

Marco Perrin retrace sa carrière et livre quelques anecdotes sur certains comédiens qui ont joué avec lui, comme Alain Delon, Kirk Douglas, Louis de Funès, Gérard Depardieu, Patrick Dewaere, Michel Simon et Jean Yanne. Au sujet de ce dernier, il raconte que dans son film Tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil, l’acteur-réalisateur lui avait donné le rôle de Fidel Castro en le faisant post-synchroniser pour qu’il ait un accent sud-américain. Or lorsque tout de suite après passe l’extrait du film, on se rend alors compte que Marco Perrin se retrouve avec la voix de… Gérard Hernandez, spécialisé dans les doublages de personnages hispaniques et que l’on peut voir actuellement en Raymond, l’irascible gendarme retraité dans la série Scènes de ménages !
La grande force de ce film est de montrer un homme qui n’est pas abattu, malgré l’adversité, son humour et son auto-dérision font plaisir à voir et l’on regrette que le documentaire ne dépasse pas une heure, tant on aurait aimé en entendre plus sur Marco Perrin, sans se lasser. Plusieurs fois Marco Perrin répète durant l’interview qu’il est persuadé que personne ne regardera jamais ce film qui lui rend hommage. Souhaitons qu’il se trompe grandement sur ce point.

Pour commander le DVD : Page Facebook sur Marco Perrin

(c) La Gazette du doublage - 2013

samedi 20 avril 2013

NOUVEAUX DVD/BLU-RAY D’ÉLÉPHANT FILMS ET WESTERNS EN DVD D’ARTUS FILMS

L’acteur Sabu (1924-1963) est à l’honneur puisque Elephant Films sort 4 films en DVD (VOST et VF) où il joue :
-Toomaï le grand cornac (Robert J. Flaherty et Zoltan Korda,1937)
-Alerte aux Indes (Zolta Korda, 1938)
-Le voleur de Bagdad (Ludwig Berger, Michael Powell et Alexander Korda, 1940), disponible également en édition combo Blu-ray/DVD
-Le livre de la jungle (Zoltan Korda, 1942)

Saluons aussi Artus Films qui s’efforce de sortir régulièrement des films rares en retrouvant les doublages d’époque. Cette fois-ci, ce sont des westerns américains et italiens proposés en VOST et VF :
-L’attaque de Fort Douglas (Kurt Neumann, 1956)
-Le fier rebelle (Michael Curtiz, 1958)
-Jo l’implacable (Anthonio Margheriti, 1967)
-Un train pour Durango (Mario Caiano, 1968)
-Texas (Tonino Valerii, 1969)

(c) La Gazette du doublage - 2013

dimanche 7 avril 2013

Les Prix de l'ATAA 2012-2013

L’association des traducteurs et adaptateurs de l’audiovisuel (ATAA) a été créée en 2006 et elle a pour but d’unir les traducteurs et adaptateurs de l’audiovisuel, défendre leurs intérêts, promouvoir l’échange et le dialogue pour la reconnaissance de la profession. A cet égard, elle organise les prix du sous-titrage et du doublage auxquels nous nous sommes rendus cette année.

La suite de cet article est à lire dans nos colonnes :
Prix de l'ATAA 2012-2013

(Remerciements à Juliette du Pôle médias de l'ATAA)

(c) La Gazette du doublage - 2013

lundi 1 avril 2013

Décès d'Anne Caprile (1920-2013)

Nous apprenons par l'excellent site l'Aide-mémoire, l'encyclopédie du cinéma français, le décès d'Anne Caprile, le 18 février dernier, à l'âge de 92 ans. Nous avions rencontré cette sympathique comédienne, native de Nice, il y a quelques années alors qu'elle tenait une boutique/atelier où elle fabriquait des marionnettes, porte de Champerret (Paris 17ème). Elle nous avait parlé des grands moments de sa carrière, et, évidemment, nous n'avions pu résister de lui parler du sujet qui nous intéresse particulièrement : le doublage. Elle nous confirmait que dans les années 50 et 60 elle prêtait souvent sa voix à des actrices italiennes : Pier Angeli dans Marqué par la haine (1956) ou la sœur de cette dernière, Marisa Pavan dans Diane de Poitiers (la même année), deux films de la MGM. Elle avait doublé également Sophia Loren dans C'est arrivé à Naples (1960) sous la direction de Maurice Dorléac pour la Paramount. En 1964, elle prêta sa voix à une autre actrice italienne, Laura Valenzuela, dans la co-production franco/italienne La Tulipe noire (1964) avec Alain Delon. On l'entendit également dans le film L'Espion au chapeau vert (1967), tiré de la série Des agents très spéciaux...
Pour plus d'informations sur sa carrière au petit et au grand écran : Unifrance ou IMDB

(c) La Gazette du Doublage (2013)