dimanche 17 novembre 2013

DÉCÈS D’ERIK COLIN (1947-2013)

Quelques mois après la mort de l’acteur James Gandolfini, c’est au tour du comédien qui lui prêtait sa voix dans le doublage français de la série Les Soprano (1999-2007) de disparaître. En effet, Erik Colin vient malheureusement de nous quitter le 15 novembre 2013.
Au cinéma, il avait tenu le rôle du Lieutenant Duvauchel dans les comédies de Robert Lamoureux Mais où est donc passée la 7e compagnie ? (1973) et On a retrouvé la 7e compagnie (1975). Après une apparition dans Et la tendresse ?... bordel ! (1979) de Patrick Schulmann, il avait tenu pour le même réalisateur l’un des rôles principaux de Rendez-moi ma peau (1980). A la télévision, il avait notamment joué un écrivain boiteux dont s’éprenait Véronique Delbourg, dans la mini-série L’esprit de famille (1982), d’après les romans de Janine Boissard.

Sa voix grave, allant de pair avec son physique de jeune premier, faisait partie des voix récurrentes de la synchro, depuis les années 80. Il avait notamment doublé pour le cinéma, Peter Riegert dans Local Hero (1983), Ron Silver dans Le mystère Silkwood (1983), Michael Douglas dans A la poursuite du diamant vert (1984) et sa suite Le diamant du Nil (1986), Bruce Campbell dans Mort sur le grill (1985), Richard Gere dans Les coulisses du pouvoir (1986), Stephen Tobolowsky dans Dessine-moi un bébé (1990). Pour la télévision, outre James Gandolfini dans le rôle marquant du mafieux Tony Soprano, il doublait aussi Ted Levine alias le Capitaine Stottlemeyer dans Monk (2002-2009).
Enfin, Wikipédia nous apprend qu’Erik Colin était également directeur artistique pour des séries telles que Dead Zone (2002-2007), Nip/Tuck (2003-2010) et la série précitée Les Soprano.

(c) La Gazette du doublage - 2013

P.S. : La Gazette du doublage ne remercie pas la « pseudo » journaliste (dont le nom ne mérite pas d’être cité) du site de Télé-Loisirs, qui a pompé cet article, non seulement de façon erronée, mais plus grave, sans citer ses sources. Notre petit article est un hommage sincère au travail d’un comédien disparu, le sien n’est qu’un médiocre copier-coller, fait par une personne qui manifestement ne connaît pas son sujet…

Légendes du doublage au Salon 2013



Dans le cadre du 10ème Salon des séries et du doublage qui vient de se tenir à Paris le 16 novembre 2013, nous avons eu le grand honneur de recevoir trois comédiens, des légendes du doublage, en les personnes de :

Jacques Thébault, comédien, légendaire voix française de nombreux acteurs anglo-saxons  parmi lesquels Audie Murphy (Une balle signée X...), Paul Newman (Le plus sauvage d'entre tous...), Steve McQueen (L'Affaire Thomas Crown...), Robert Conrad (Les Mystères de l'Ouest...), Patrick McGoohan (Le Prisonnier...), Christopher Lee (L'Homme au pistolet d'or...), Roy Scheider (Les Dents de la mer...), Bill Cosby (Le Cosby Show), Jeremy Brett (Les Aventures de Sherlock Holmes) et tant d'autres... Au cinéma, on l'a vu notamment dans le film Le Triporteur (1957) avec Darry Cowl.

Paule Emanuèle, comédienne, voix française de Lois Maxwell, la Moneypenny des James Bond, de Barbara Bain dans la série Mission impossible, de Shelley Winters, d'Elizabeth Taylor, de Lauren Bacall, de Gena Rowlands... Mais aussi de la tante de Luke dans La Guerre des étoiles, de la Reine de cœur dans Alice au pays des merveilles de Disney, de Minas dans Goldorak... Au cinéma, elle a tourné sous la direction de François Truffaut dans La Peau douce (1964).

Guy Piérauld, comédien, voix française irremplaçable des personnages de Woody Woodpecker, Bugs Bunny, Kiri le Clown et des acteurs Red Buttons (L'Aventure du Poséidon...), Don Adams (Max la Menace) et de Woody Allen (Prends l'oseille et tire-toi). Il a débuté au Centre dramatique de l'Est Colmar en jouant un bon nombre de pièces classiques. A la télévision, on l'a vu notamment dans la pièce "Histoire d'un détective" (1972 - "Au théâtre ce soir") et dans la série Le Miel et les abeilles (1992) grâce à laquelle son visage est devenu familier chez les jeunes spectateurs.

Nous les remercions infiniment de leur venue ainsi que tous ceux qui ont contribué à ce que cette édition 2013 du Salon soit un grand succès !

(c) La Gazette du doublage - 2013