Le comédien Bernard Woringer vient de mourir le 22 mai 2014 à 82 ans. Au cinéma, dirigé par Bernard Borderie, il avait joué Porthos dans Les trois mousquetaires (1961) puis Bernard D’Andijos dans Angélique, marquise des anges (1964). Il avait aussi eu des petits rôles dans La folle de Chaillot (Bryan Forbes, 1969) et Le clan des Siciliens (Henri Verneuil, 1969).
Il s’était beaucoup investi dans la synchro, dès la fin des années 50, en doublant notamment Kerwin Mathews dans Le septième voyage de Sinbad (Nathan Juran, 1958) et Tab Hunter dans Ceux de Cordura (Robert Rossen, 1959). Parmi les multiples voix de Donald Sutherland en français, Bernard Woringer a certainement été l’une de ses plus intéressantes, en le doublant dans De l’or pour les braves (Brian G. Hutton, 1970) et L’arme à l’oeil (Richard Marquand, 1981). Sa voix convenait parfaitement à John Phillip Law dans le rôle du bandit de haut vol Diabolik (Mario Bava, 1968). Ironie du doublage, trente ans après, il doublera Dane, l’ennemi de Diabolik dans la série animée du même nom.

Il avait suivi vocalement l’acteur Robert Urich, notamment dans la série Vegas (1978-1981) et le téléfilm Scandale à la une (David Lowell Rich, 1985), ainsi que prêté sa voix à Pierce Brosnan avec beaucoup de classe, dans la sympathique série policière Les enquêtes de Remington Steele (1982-1987).
Mais Bernard Woringer s’est surtout illustré comme étant la seconde voix française (après Pierre Arditi) de Ken Kercheval alias Cliff Barnes, l’ennemi juré pas très fûté de l’ignoble J.R. Ewing (Larry Hagman), et frère encombrant de Pamela Ewing (Victoria Principal), dans la série Dallas (1978-1991). Un rôle qu’il reprendra vingt ans après dans la nouvelle série Dallas (2012-2014).

En hommage à cet excellent comédien, voici ci-dessous une longue liste de références vocales* s’étalant sur plus de cinq décennies.

Années 50
-La rose noire (1950) : Michael Rennie (rôle : Roi Edward, doublage récent des années 80)
-Le convoi maudit (1950) : Joel McRea (rôle : Will Owen, doublage récent des années 80)
-Les survivants de l’infini (1955) : Rex Reason (rôle : Dr. Cal Meachan, doublage récent des années 80)
-La blonde et le shérif (1958) : William Campbell (rôle: Keeno)
-La mouche noire (1958) : David Hedison (rôle : Andre Delambre)
-Le septième voyage de Sinbad (1958) : Kerwin Mathews (rôle: Sinbad)
-Ceux de Cordura (1959) : Tab Hunter (rôle: Lt. William Fowler)

Années 60
-Can-Can (1960) : Louis Jourdan (rôle : Philippe Forrestier)
-Le monde perdu (1960) : David Hedison (rôle : Edward Malone)
-Milliardaire d’un jour (1961) : Peter Mann (rôle : Carlos Romero)
-L’homme amphibie (1962) : Vladimir Korenev (rôle : Ichtyandr Salvator)
-Les pirates de la rivière rouge (1962) : Kerwin Mathews (rôle : Jonathan Standing)
-Au-delà du réel (1963-1965) : Peter Mark Richman (rôle : Professeur Ian Fraser, épisode « La frontière »)
-L’invasion secrète (1964) : Peter Coe (rôle : Marko, chef de la résistance)
-Ligne rouge (1965) : John Robert Crawford (rôle : Ned Hart)
-Un pistolet pour Ringo (1965) : George Martin (rôle : Ben le shérif)
-Quoi de neuf Pussycat ? (1965) : Peter O’Toole (rôle : Michael James)
-Sur la piste de la grande caravane (1965) : Jim Hutton (rôle : Capitaine Paul Slater)
-Les anges sauvages (1966) : Bruce Dern (rôle : Joe Kerns)
-Rien ne sert de courir (1966) : Jim Hutton (rôle : Steve Davis)
-La vengeance de Siegfried (1966) : Hans von Borsody (rôle : Volker von Alzey)
-Le grand départ vers la lune (1967) : Edward de Souza (rôle : Henri)
-Professionnels pour un massacre (1967) : George Hilton (rôle : Steel Downey)
-Les bérets verts (1968) : Jim Hutton (rôle : Sergent Petersen)
-Commando, l’enfer de la guerre (1968) : Biagio Pelligra (rôle : Carmelo)
-Danger: Diabolik! (1968) : John Phillip Law (rôle : Diabolik)
-L’étrangleur de Boston (1968) : Greg Benedict (rôle : Dick Matheson)
-Les frères siciliens (1968) : Alex Cord (rôle : Vince Ginetta)
-Tuez-les tous et revenez seul (1968) : Franco Citti (rôle : Hoagy)
-Le vampire a soif (1968) : William Wilde (rôle : Frederick Britewell)
-Les gens de la pluie (1969) : James Caan (rôle : Jimmy Killgannon)
-La légion des damnés (1969) : Bruno Corazzari (rôle : Pvt. Frank Madigan)
-Le pont de Remagen (1969) : Bradford Dillman (rôle : Major Barnes)

Années 70
-De l’or pour les braves (1970) : Donald Sutherland (rôle : Sgt. Oddball)
-Et le vent apporta la violence (1970) : Guido Lollobrigida (rôle : Miguel Santamaria)
-La tour infernale (1974) : William Holden (rôle : James Duncan, redoublage des années 2000)
-Héros (1977) : Earle Towne (rôle : Leo Sturges)
-Dallas (1978-1991) : Ken Kercheval – 2e voix (rôle : Cliff Barnes)
-Doux, dur et dingue (1978) : Richard Jamison (rôle : Harlan)
-Le convoi (1978) : Tommy Bush (rôle : Chef Stacy Love)
-Le jeu de la puissance (1978) : Dick Cavett (rôle : présentateur TV recevant Kasai)
-L’ouragan vient de Navarone (1978) : Franco Nero (rôle : Capitaine Nicolai Lescovar)
-Le privé de ces dames (1978) : Nicol Williamson (rôle : Col. Schlissel)
-Vegas (1978-1981) : Robert Urich (rôle : Dan Tanna)
-Airport 80 (1979) : Robert Wagner (rôle : Dr. Kevin Harrison)
-All that Jazz (1979) : John Lithgow (rôle : Lucas Sergeant)
-Apocalypse Now (1979) : Harrison Ford (rôle : Col. Lucas, doublage d’origine)
-Les chasseurs de monstres (1979) : Franco Nero (rôle : Mike di Donato)
-Fog (1979) : Tom Atkins (rôle : Nick Castle)
-Le grand alligator (1979) : Claudio Cassinelli (rôle : David Nessel)
-Hair (1979) : Richard Bright (rôle : George Fenton)
-Hardcore (1979) : Tracey Walter (rôle : vendeur du sex-hop)
-Manhattan (1979) : Victor Truro (rôle : ami d’Isaac à la soirée)
-Merci d’avoir été ma femme (1979) : Sturgis Warner (rôle : George Morganson)
-Meteor (1979) : Michael Zaslow (rôle : Sam Mason)
-Tendre combat (1979) : Roger Bowen (rôle : proprétraire de Sinthia Cosmetics)
-Terreur à bord (1979) : Richard Jordan (rôle : Julian Wunderlicht)
-Le trou noir (1979) : Robert Forster (rôle : Capitaine Dan Holland)

Années 80
-Flash Gordon (1980) : Burnell Tucker (rôle : co-pilote de l’avion)
-Frayeurs (1980) : Carlo De Mejo (rôle : Gerry)
-La formule (1980) : Dieter Schidor (rôle : Assassin)
-Les dieux sont tombés sur la tête (1980) : Marius Weyers (rôle : Andrew Steyn)
-Shogun (1980) : Damien Thomas (rôle : Père Alvito)
-Absence de malice (1981) : John Harkins (rôle : Davidek)
-L’arme à l’oeil (1981) : Donald Sutherland (rôle : Faber)
-Lili Marleen (1981) : Roger Fritz (rôle : Kaufmann)
-La maîtresse du Lieutenant français (1981) : David Warner (rôle : Murphy)
-Sans retour (1981) : Alan Autry (rôle : ‘Coach’ Bowden)
-Tarzan l’homme singe (1981) : John Phillip Law (rôle : Harry Holt)
-Les traqués de l’an 2000 (1981) : Bill Young (rôle : Griff)
-Les enquêtes de Remington Steele (1982-1987) : Pierce Brosnan (rôle : Remington Steele)
-Les nouveaux barbares (1982) : Giancarlo Prete (rôle : Scorpion)
-Les guerriers du Bronx (1983) : Giancarlo Prete (rôle : Strike)
-Hotel New Hampshire (1984) : Jobst Oriwol (rôle : L’Allemand)
-American Ninja (1985) : Guich Koock (rôle : Col. William T. Hickock)
-La chair et le sang (1985) : Rutger Hauer (rôle : Martin Navarre)
-Petite merveille (1985-1989) : Dick Christie (rôle : Ted Lawson)
-Le roi David (1985) : Tomas Milian (rôle : Akiss)
-Scandale à la une (1985) : Robert Urich (rôle : Ben Rowan)
-Ginger et Fred (1986) : Franco Fabrizi (rôle : présentateur du show)
-Poltergeist II (1986) : Craig T. Nelson (rôle : Steve Freeing)
-Un couple à la mer (1987) : Edward Hermann (rôle : Grant Stayton III)

Années 90 et 2000
-Premiers pas dans la mafia (1990) : Paul Benedict (rôle : Arthur Fleeber)
-Le complot de la haine (1993) : Elliott Gould (rôle : Stewart Woodman)
-La dynastie des Carey-Lewis (1998) : Peter O’Toole (rôle : Colonel Edgar Carey-Lewis )
-Dans la grotte de Batman (2003) : Jim Jansen (rôle : William Dozier)
-Les arnaqueurs VIP (2004-2012) : Robert Vaughn – 1e voix (rôle : Albert Stoller)
-Dallas (2012) : Ken Kercheval (rôle : Cliff Barnes)

(*) : ces références sont des reconnaissances de l’équipe de La Gazette du doublage et n’ont pas été grapillées sur Internet.

(c) La Gazette du doublage - 2014