C'est après le succès de Blanche Neige et les sept nains en 1938 que Walt Disney songe sérieusement à adapter les œuvres de Lewis Carroll "Alice au Pays des Merveilles" et "A travers le Miroir" mais la seconde guerre mondiale éclate et cela repousse le projet d'autant. Ce n'est qu'à la fin des années 40 que le long-métrage d'animation Alice au Pays des Merveilles est mis en chantier pour une sortie en 1951.
Du premier doublage il ne nous restait hélas que quelques extraits : les cartes « peignons les roses en rouge » (réutilisé dans certaines éditions DVD), une partie de la scène du thé (bobine super 8), la chanson des fleurs et l’arrivée de la Reine.
De nouveaux extraits, retrouvés en collaboration avec les sites Dans l’ombre des studios/Film Perdu/Les Grands Classiques, nous permettent de revenir ici sur ce premier doublage de 1951. Ils ont été restaurés par notre ami Greg Philip (blog Film perdu) qui s'est même payé le luxe de restaurer les inserts de la 1ère VF ("buvez-moi" sur la bouteille, panneau en forme de chapeau sur le chapelier toqué...), d'en réanimer certains image par image (symboles "défense de marcher sur les mome-raths"), et d'intégrer le générique du deuxième doublage (sans le carton des voix, et en laissant les chœurs en VO). A ce propos, pour plus de fluidité, certains passages dont nous n'avons pas retrouvé la VF ont été laissées en VO.

Dans l'ordre chronologique de notre montage, vous trouverez les séquences suivantes :

- Séquence 1 :
La première scène présente Alice et sa sœur. Alice est doublée par Marie-Claire Marty que nous avions interviewée. Quant à sa sœur, elle a la voix acidulée de notre amie Gilberte Aubry qui nous avait également mentionné ce doublage dans notre interview. Gilberte a été, bien sûr, la célèbre voix française de Romy Schneider, notamment dans les Sissi. Mais elle a doublée aussi Shirley Temple dans Deux sœurs vivaient en paix (1948), Piper Laurie dans les films Universal des années 50...

- Séquence 2 :
C'est l'arrivée du lapin blanc alias Monsieur Lapin, doublé par le truculent comédien Paul Villé (1881-1978) qui a œuvré dans le doublage jusqu’à ses 96 ans ! Il a été la voix française de Henry Travers dans La Vie est belle (1946), d'Adolphe Menjou dans Au-delà du Missouri (1951), de Walter Brennan dans Rio Bravo (1958)... Chez Disney, on l'a entendue sur le personnage de Jiminy Criquet dans les premiers doublages d'Un nouveau Noël Disney (1958), sur le Castor dans La Belle et le Clochard (1955)...

- Séquence 3 :
Après qu'Alice soit tombée dans le gouffre, elle atterrit dans une pièce et elle fait la conversation à la serrure d'une porte qui est doublée par Jacques Beauchey (né en 1920). Ce comédien a prêté sa voix à un certain nombre de premiers rôles à l'écran : Henry Fonda dans Guerre et paix (1955), Robert Taylor dans Le Bourreau du Nevada (1959), Peter Cushing dans Le Chien des Baskervilles (1959), Paul Newman dans L'Arnaqueur (1961)...

- Séquence 4 :
Dans la scène où Alice devient géante, elle parle à Monsieur Dodo qui est doublé par Jean Brochard (1893-1972). Grand second rôle du cinéma français, il a joué dans plus de 100 films, et notamment dans Le Corbeau (1943) et Cécile est morte (1944). Ce comédien a été un vétéran du doublage puisqu'il a prêté sa voix à Charles Coburn dans Mademoiselle et son bébé (1939), à Robert Newton dans L'Ile au trésor (1950), à Finlay Currie dans Ivanhoé (1952)...

- Séquence 5 :
Dans la séquence des fleurs, on peut entendre de nombreuses voix féminines du doublage des années 50. La rose serait possiblement doublée par Jacqueline Morane qui serait entourée par Lita Recio, Rolande Forest, Cécile Didier... Le chœur est certainement interprété par des éléments féminins du Chœur Marguerite Murcier. On peut trouver que ce chœur est moins harmonieux que celui du redoublage superbement interprété par Danielle Licari et des chœurs « modernes » (Anne Germain, Françoise Walle, Géraldine Gogly...).

- Séquence 6 :
Dans la forêt, Alice rencontre un chat mystérieux le « chat tigre » (appelé « chat fouin » dans le deuxième doublage). C'est le comédien et chanteur Yves Furet (1916-2009) qui lui a prêté sa voix dans ce Disney. Il a été la célèbre voix française de Tyrone Power, notamment dans Le Signe de Zorro (1940, mais doublé après-guerre) et a été la voix chantée de Gene Kelly dans la VF de Chantons sous la pluie » (1952). Mais il a doublé aussi Laurence Olivier dans Hamlet (1948), Danny Kaye dans Noël blanc (1954), Bob Hope dans plusieurs films... Son interview est à lire dans nos colonnes.

- Séquence 7 :
Alice arrive chez le Chapelier toqué qui est doublé par Marcel Carpentier (1892-1960). Ce comédien a commencé à travailler à l'époque du cinéma muet et a tourné dans plus d'une cinquantaine de films dans sa carrière. Dans cet extrait du « Non-anniversaire », la voix du lièvre de mars n'a pas été identifiée à ce jour. Le loir récite un poème à l'instar de la VO alors que dans le second doublage, il chantonne, le célèbre « Fais dodo, Colas mon p’tit frère ».

- Séquence 8 :
Perdue dans la forêt, Alice fait connaissance avec toutes sortes de créatures bizarres et muettes. Elle y est toujours doublée par Marie-Claire Marty qui pousse aussi la chansonnette, comme dans la séquence suivante avec le trio de cartes. L'adaptation française signée Louis Sauvat a un charme désuet : on y entend notamment les expressions "bonté divine" et "doux jésus"...

- Séquence 9 :
Lorsqu'Alice arrive dans le jardin de la Reine de cœur » (Monsieur lapin la présente aussi comme "Dame de cœur"), elle voit un trio de cartes (As, deux et trois de trèfle) qui peignent les rosiers blancs en rouge car la Reine n'aime que les roses rouges, faute de quoi ils auront certainement la tête coupée ! Ces cartes, jardiniers de la Reine, sont doublées par le célèbre groupe des Frères Jacques. Quant à la méchante Reine, elle a la voix grave de Germaine Kerjean (1893-1975). Cette comédienne chevronnée a été pensionnaire de la Comédie-Française de 1946 à 1956. Elle a notamment joué dans le film Goupi mains rouges. Au doublage, elle a prêté sa voix à Flora Robson dans L'Aigle des mers (1940 mais sorti après-guerre) et Les 55 jours de Pékin, à Katina Paxinou dans Pour qui sonne le glas (1943 mais sorti doublé après-guerre) à Cathleen Nesbitt dans Elle et lui (1957)...

Doublage français d'origine (enregistrement en juin 1951, sortie française le 1er décembre 1951) :
Société : RKO – Léon et Max Kikoïne
Direction artistique : Daniel Gilbert
Adaptation française : Louis Sauvat
Studio : CTM Gennevilliers
Avec les voix de :
Alice : Marie-Claire Marty (Dialogues/Chant)
Le Chat Tigre : Yves Furet
Le Chapelier toqué : Marcel Carpentier
La Dame de Coeur : Germaine Kerjean
Monsieur Lapin : Paul Villé
Dodo : Jean Brochard
La sœur d'Alice : Gilberte Aubry
La poignée de porte : Jacques Beauchey
La Rose : Jacqueline Morane
Iris : Lita Recio
Marguerite : Cécile Didier
Liseron : Rolande Forest
Le trio de cartes : Les Frères Jacques (chant)

Fiche voxographique d’Alice au Pays des Merveilles réalisée avec l'aide de Rémi C. (Dans l’ombre des studios), Greg P. (Film perdu) et Olivier K. (Les Grands Classiques). Ces fiches ont été vérifiées par plusieurs spécialistes mais peuvent contenir des erreurs. Pour toute reprise de ces informations, veuillez contacter le blog coordonnateur du Festival : danslombredesstudios@gmail.com
Sources : Archives françaises du film (CNC), les cartons de doublage des VHS/DVD/Blu-Ray et les sites : Dans l'ombre des studios/Nouveau Forum du doublage francophone (Rémi C, Jean-Pierre B. et d'autres), Disney Central Plaza (Christophe V.).

Article publié dans le cadre du mini-festival « Les anciens doublages Disney », un événement proposé par Greg P./Film Perdu (restauration sonore et montage, archives presse), Rémi C./Dans l’ombre des studios (co-écriture des articles, coordonnateur de l’événement, des archives et des identifications de voix) et Olivier K./Les Grands Classiques et La Gazette du doublage. Avec le soutien précieux de Jean-Pierre B. et d'autres membres du Nouveau Forum doublage francophone (identification des voix), Sébastien Roffat (histoire de l’animation), Gilles Hané et Christian (collectionneurs).

Découvrez les autres articles du festival : lundi 2 juin : Pinocchio sur Film Perdu / mardi 3 juin : Bambi sur Les Grands Classiques / mercredi 4 juin : Alice au Pays des Merveilles sur le blog de La Gazette du Doublage /et jeudi 5juin : La Belle au Bois Dormant sur Dans l’ombre des studios. Vous êtes collectionneur et possédez des bobines contenant l’intégralité ou des extraits d’anciens doublages Disney ? Prière de nous contacter à : danslombredesstudios@gmail.com

(Remerciements à Marie-Claire Marty, Gilberte Aubry, Jacques Bodoin, Rémi C. et Greg Philip)

(c) La Gazette du doublage - 2014