mercredi 28 décembre 2016

Décès de Claude Gensac (1927-2016)

La comédienne Claude Gensac vient de nous quitter. Elle fait le cours Simon et sort du Conservatoire en 1947. En 1952, elle tourne pour Sacha Guitry dans le film La vie d'un honnête homme. La même année, elle épouse le comédien Pierre Mondy. Elle est connue du grand public pour être l'épouse à l'écran de Louis de Funès dans la série des Gendarmes à partir de 1967. Mais, ce que l'on sait moins, c'est qu'elle commence à faire du doublage dès les années 50. Elle prête sa voix à Sophia Loren dans Désirs sous les ormes (1958), dans L'Orchidée noire (1958) et dans Le Cid (1961). En 1962, elle est choisie pour doubler la méchante Reine dans le second doublage de Blanche Neige et les sept nains de Disney et en 1967, elle prête sa voix à la mère de Dustin Hoffman dans Le Lauréat.
Au terme d'une riche carrière qui mêle théâtre, cinéma et télévision, elle remonte une dernière fois sur les planches en 2008 pour La Perruche et le Poulet et, depuis 2012, elle interprète Yvonne, l'épouse de Michel Galabru, un autre "gendarme" dans la série Scènes de ménages. La boucle est bouclée.
Nous présentons nos sincères condoléances à sa famille et à ses proches.

(c) La Gazette du doublage - 2016

mardi 27 décembre 2016

Les voix françaises de Kirk Douglas

Kirk Douglas, un des derniers géants de l’âge d’or hollywoodien, vient de fêter ses 100 ans (il est né le 9 décembre 1916).
Plusieurs comédiens français lui ont prêté leur voix durant sa longue carrière, mais celui qui est resté comme sa voix française la plus célèbre est Roger Rudel. Ce grand comédien de l’ombre que l’on surnommait affectueusement "Kirk Doublage" dans le métier reste à jamais associé vocalement à l’acteur américain qu’il a doublé dans la plupart de ses films.

La suite de cet article est à lire dans nos colonnes :
http://www.objectif-cinema.com/spip.php?article5559

(c) La Gazette du doublage - 2016

jeudi 8 décembre 2016

Décès de Nadine Alari (1927-2016)

Lors du dernier Salon des séries et du doublage du 26 novembre, nous avions appris au public - grâce à notre ami Rémi Carémel - le décès de la comédienne Nadine Alari, grande figure du doublage, survenu deux jours plus tôt.

Comédienne renommée, Nadine Alari est née à Paris en 1927. Elle commence une carrière longue de 70 ans en jouant au théâtre "Hamlet" pour la compagnie Renaud-Barrault en 1946. La même année, elle est remarquée pour sa prestation dans le film de René Clément Le Père tranquille. Elle tourne également dans une trentaine de dramatiques à l'époque de l'ORTF.
A partir des années 50, Nadine Alari devient une voix célèbre au cinéma puisqu'elle double notamment Maureen O'Hara dans A l'abordage (1952), Eleanor Parker dans La Vallée des rois (1954), Kim Novak dans Sueurs froides (1955), Lauren Bacall dans La Femme modèle (1957), Sophia Loren dans Le Diable en collant rose ( 1960), Claire Bloom dans La Maison du diable (1963), Julie Christie dans Le Docteur Jivago (1965)… Dans les années 60, elle prête aussi sa voix à deux héroïnes des Bond : Sylvia Trench (Eunice Gayson) dans James Bond contre Docteur No (1962) et Tilly Masterson (Tania Mallet) dans Goldfinger (1964). Bien des années plus tard, elle devient la 3ème voix française de Judi Dench, alias « M » dans les 007 avec Daniel Craig, et le film SPECTRE (2015) est un de ses derniers doublages.
Nous présentons nos sincères condoléances à sa famille et à ses proches.

(c) La Gazette du doublage - 2016

dimanche 4 décembre 2016

L'actualité de Dominique Mac Avoy

Notre amie la sympathique comédienne Dominique Mac Avoy (la célèbre voix française de Lindsay Wagner dans la série Super Jaimie) a de multiples talents puisqu'elle est aussi chanteuse et peintre. A ce sujet, elle expose jusqu'au 31 décembre 2016 quelques unes de ses toiles dans un cadre original, le salon de coiffure "Coupures", tenu par son grand ami Edouard, au 68 Bd Pasteur, Paris 15ème.

Comment vous décrire la peinture de Dominique ? Sa plaquette de présentation nous donne quelques pistes : "Elle aime les marées basses, les paysages déserts, les transparences et l'ombre des falaises, les arbres qui tendent leurs bras vers le ciel dans un long cri silencieux et les vaches rêveuses et mélancoliques qui ont quitté le troupeau et ruminent dans leur tendre solitude."

(c) La Gazette du doublage - 2016