Lors du dernier Salon des séries et du doublage du 26 novembre, nous avions appris au public - grâce à notre ami Rémi Carémel - le décès de la comédienne Nadine Alari, grande figure du doublage, survenu deux jours plus tôt.

Comédienne renommée, Nadine Alari est née à Paris en 1927. Elle commence une carrière longue de 70 ans en jouant au théâtre "Hamlet" pour la compagnie Renaud-Barrault en 1946. La même année, elle est remarquée pour sa prestation dans le film de René Clément Le Père tranquille. Elle tourne également dans une trentaine de dramatiques à l'époque de l'ORTF.
A partir des années 50, Nadine Alari devient une voix célèbre au cinéma puisqu'elle double notamment Maureen O'Hara dans A l'abordage (1952), Eleanor Parker dans La Vallée des rois (1954), Kim Novak dans Sueurs froides (1955), Lauren Bacall dans La Femme modèle (1957), Sophia Loren dans Le Diable en collant rose ( 1960), Claire Bloom dans La Maison du diable (1963), Julie Christie dans Le Docteur Jivago (1965)… Dans les années 60, elle prête aussi sa voix à deux héroïnes des Bond : Sylvia Trench (Eunice Gayson) dans James Bond contre Docteur No (1962) et Tilly Masterson (Tania Mallet) dans Goldfinger (1964). Bien des années plus tard, elle devient la 3ème voix française de Judi Dench, alias « M » dans les 007 avec Daniel Craig, et le film SPECTRE (2015) est un de ses derniers doublages.
Nous présentons nos sincères condoléances à sa famille et à ses proches.

(c) La Gazette du doublage - 2016