Réalisé en 1962 par Richard Goldstone et John Monks, Jr., L’aigle de Guam (dont le titre original est No Man Is an Island) s’inspire d’un épisode de la vie de George Tweed, militaire de la Marine américaine durant la Seconde Guerre mondiale, qui réussit à échapper aux Japonais lors de l’occupation de l’île de Guam.
Le doublage français a été réalisé par la société S.O.T.E.C., à qui l’on doit également la version française du western Les sept chemins du couchant (Harry Keller, 1960). L’acteur Jeffrey Hunter n’a jamais eu de voix française habituelle, il a été parfois doublé par Jacques Thébault, Marc Cassot, Roger Rudel. Dans L’aigle de Guam, c’est Philippe Mareuil qui lui prête sa voix avec une grande sobriété. Barbara Perez est doublée par la chanteuse vietnamienne Bach Yen, tandis que Marshall Thompson a la voix de Richard Leblond, un vétéran de la synchro, entendu récemment sur Ernest Borgnine dans Un grand-père pour Noël (Harvey Forst, 2007) et Red (Robert Schwentke, 2010).

Le carton de doublage reproduit ci-dessous, provenant d’une VHS commercialisée en 1991, est plutôt congru, puisqu’il ne contient que 3 noms ! Cependant, nous avons pu reconnaître d’autres voix ; tout d’abord le toujours excellent William Sabatier double Vic Silayan, qui incarne le major japonais Hondo. Sabatier adoptera les mêmes intonations lorsqu’il doublera plus tard Toshirô Mifune dans la version française du western Soleil rouge (Terence Young, 1971). Albert Augier est entendu non seulement sur Antonio de la Mogueis / Florecito mais aussi sur un marin américain à la fin, tandis que Claude Bertrand (voix habituelle de Burt Lancaster, Roger Moore) fait aussi une petite apparition vocale en voix-off à la radio.













Il fut un temps bien révolu où lorsque des copies en français de films étaient tirées, des « inserts » spéciaux étaient composés. Un plan montrant une lettre, une affiche en langue étrangère était remplacé par un autre, en français. Voici ci-dessous trois images tirées de la version française de L’aigle de Guam, qui témoignent du soin apporté pour adapter un film étranger dans notre langue.







Le film est disponible en France en DVD depuis avril 2008 avec le doublage d’époque, chez Universal Pictures. Toutefois, ne vous attendez pas y à retrouver ce carton et ces inserts en français !

(c) La Gazette du doublage - 2012