vendredi 29 mars 2013

CHARRO ! (1969)

Synopsis : Jess Wade (Elvis Presley) est accusé à tort d'avoir dérobé un canon des forces révolutionnaires mexicaines. Il va devoir trouvé les vrais coupables, un gang de criminels...
Ce western de 1969 est le seul film dans lequel le King ne chante pas. La seule chanson que l'on entend est celle du générique.
Concernant la version française, alors qu'Elvis était généralement doublé par Michel Roux dans les films Paramount, et par Hubert Noël dans les films MGM, il est ici doublé par Claude Giraud, connu pour avoir joué à l'époque au cinéma dans la saga des Angélique (de 1964 à 1966) et à la télévision dans Les Compagnons de Jéhu (1966). Il deviendra quelques années plus tard, entre autres, la voix française de Robert Redford, puis celle de Tommy Lee Jones.
Quelques comédiens, célèbres voix de la synchro, l'entourent : André Valmy (Robert Shaw dans Les Dents de la mer), Marc de Georgi (Lee Majors dans L'homme qui tombe à pic), Evelyne Séléna (ou Evelyn Selena) (Glenn Close dans Damages), Claude Joseph (Gene Hackman dans L'Aventure du Poseïdon), Serge Sauvion (Peter Falk dans Columbo) et Renée Simonot, une des pionnières du doublage, et mère de Françoise Dorléac et Catherine Deneuve. Que du beau monde !





(Remerciements à Christine M.)

(c) La Gazette du doublage - 2013

lundi 11 mars 2013

Les Grands fonds (1977)

Les Grands fonds (The Deep) de Peter Yates avec Nick Nolte, Jacqueline Bisset, Robert Shaw, Eli Wallach et Louis Gosset Jr. - Distribution Warner Columbia Films.
David (Nick Nolte) et Gail (Perrette Pradier), un couple de New-yorkais, passent des vacances aux Bahamas et s'adonnent aux joies de la plongée sous-marine. Après la découverte d'une épave engloutie, ils vont devoir affronter un gang de trafiquants de drogue...
Deux ans après Les Dents de la mer, André Valmy est à nouveau la voix française du grand Robert Shaw. Nous retrouvons vocalement les regrettés Daniel Gall et Perrette Pradier sur Nick Nolte et sur la belle Jacqueline Bisset.
Un film à voir ou à revoir, pour le charisme de ces acteurs, pour la musique de John Barry, et pour un doublage de qualité.





(Remerciements à Christine M.)

(c) La Gazette du doublage - 2013