samedi 18 août 2018

Roger Tréville : du grand écran au doublage

Le comédien Roger Tréville a connu une longévité exceptionnelle puisqu'il est décédé en 2005 à près de 103 ans. Il commence sa carrière à l'époque du cinéma muet et est une tête d'affiche dans les années 30, notamment dans le film Nuits de Venise. Par la suite, il interprétera de bons seconds rôles, notamment dans Garou-Garou, le passe-muraille (1950) dans lequel il interprète le désopilant supérieur hiérarchique du personnage joué par Bourvil.



C'est à la Libération qu'il commence à faire de la synchro. Ainsi, il va doubler pendant une bonne vingtaine d'années Robert Mitchum et James Stewart, notamment dans L'Homme de la plaine (1955). Ponctuellement, il prête aussi sa voix à Oliver Hardy, Cary Grant, Vittorio De Sica, Robert Ryan...





Roger Tréville prend une retraite bien méritée en Dordogne au début des années 70 et répond, toujours avec une grande amabilité, aux appels téléphoniques et aux courriers de ses admirateurs.

(Remerciements à Maurice Le Borgne)

(c) La Gazette du doublage - 2018

samedi 17 juin 2017

Le héros de notre enfance...


Le célèbre acteur britannique Roger Moore nous a quittés le 23 mai dernier. Tour à tour, il a campé les personnages d'Ivanhoé, Simon Templar alias le Saint, Lord Brett Sinclair et James Bond. C'était le héros de notre enfance...
Sur la photo ci-dessus, Roger Moore, de passage à Paris en 1977 pour la promotion du film Parole d'homme, regardait un épisode du Saint en version française sur Antenne 2 (la 2ème chaîne à l'époque) dans sa chambre d'hôtel. Nous sommes certains - gentleman qu'il était - qu'il pensait le plus grand bien de Claude Bertrand, le comédien français qui lui prêtait fidèlement sa voix, du Saint à 007. Souvenirs, souvenirs...

(c) La Gazette du doublage - 2017

dimanche 2 avril 2017

Souvenirs de l'équipe du doublage de NCIS



Lors de l'édition 2016 du Salon des séries et du doublage, nous avions consacré une carte blanche à la comédienne Laura Préjean. Celle-ci avait choisi de s'entourer de comédiens qu'elle dirige sur le plateau du doublage de la série NCIS (de gauche à droite : Anne Dolan, Hervé Joly, Laura Préjean, l'animateur, Barbara Beretta et Serge Faliu). Tous ces comédiens ont répondu patiemment à nos questions pendant près d'1h30, une des premières étant : "Comment êtes-vous venu(e) au doublage ?"

extrait 1 : https://youtu.be/gZB0RYZBmfA
extrait 2 : https://youtu.be/GTZWOqnzUyc
extrait 3 : https://youtu.be/e0_O3cZQ_Bc
extrait 4 : https://youtu.be/YPUiExtU27Y
extrait 5 : https://youtu.be/uRj6kSsCgVc

(c) Sérialement Vôtre/La Gazette du doublage - 2017

lundi 19 octobre 2015

Bons baisers de Saint-Ouen

La scène se passe le 19 octobre 1999 - il y a tout juste 16 ans - aux Studios de Saint-Ouen, à l'auditorium B : Emmanuel Jacomy (James Bond), Thierry Desroses (Robinson) et Liliane Gaudet (M) enregistrent le doublage du film Le Monde ne suffit pas sous la direction de Bruno Lais.
On remarque qu'il y a une réelle complicité entre les comédiens. L'humour de Thierry Desroses et d'Emmanuel Jacomy y est un peu pour quelque chose. Desroses appelle d'ailleurs Liliane Gaudet "maman" peut-être parce qu'ils ont participé tous deux au doublage de la série Urgences dans laquelle ils prêtaient leur voix respective au Docteur Benson et à la mère du docteur.



(c) La Gazette du doublage - 2015