L'association Sérialement Vôtre et La Gazette du doublage ont organisé le 7 juillet dernier, dans un restaurant parisien, et dans le cadre des « Repas des Séries », une rencontre au sommet avec le comédien Alain Dorval, une des voix les plus caractéristiques du doublage français puisqu'il double Sylvester Stallone depuis le premier Rocky (1977).

Ce comédien, à la voix imposante, né en 1946 comme Stallone, suit une formation très classique : après les cours Simon, il réussit le concours du Conservatoire d'art dramatique de Paris. Il commence à jouer au théâtre et à tourner pour la télévision à la fin des années 60. C'est d'ailleurs à cette époque qu'Eric Kahane, adaptateur et directeur artistique lui propose de faire du doublage. C'est pour la série Les bannis (26 épisodes) dans laquelle il prête sa voix au « cow-boy » Don Murray (son accolyte, Otis Young, étant doublé par Med Hondo).

Dans les années 70, on va l'entendre, dans des seconds rôles, sur plusieurs séries comme Les têtes brûlées dans laquelle il double le sergent Micklin. Mais c'est grâce au cinéma, et à Sylvester Stallone en particulier que la voix d'Alain Dorval va être connue du grand public. En 1977, il double Stallone pour la première fois dans Rocky, dirigé par Jacques Barclay pour START. A partir de cette époque, il va devenir sa voix attitrée ou presque, notamment dans les Rambo (à partir de 1982). Les seules fois où il ne le doublera pas ne seront pas de son fait, précise-t-il, mais de sociétés de doublage n'ayant pas fait appel à lui pour diverses raisons. Alain Dorval nous révèle qu'il vient de doubler Stallone dans la bande annonce de son nouveau film Expandables : unité spéciale, dirigé par Danièle Perret chez Dubbing Brothers. Il s'apprête à enregistrer le film à partir du 10 juillet.

Alain Dorval nous avoue qu'il travaille au doublage beaucoup plus pour le cinéma que pour la télévision, contrairement à sa charmante épouse, Dominique Dumont (qui l'accompagne à notre repas) qui est la voix française de Heather Locklear depuis la série Dynastie (1984 en France), celle de Katherine Kelly Lang dans le soap Amour, gloire et beauté, et également celle de Mariska Hargitay dans New York unité spéciale.

Au cinéma, on a entendu la voix d'Alain Dorval notamment dans Alien, le huitième passager (1979) dans lequel il double le personnage de Brett ou encore le film de Disney Tron (1981) dont il garde un très bon souvenir; il y double Jeff Bridges sous la direction de Jean-Pierre Dorat. A part Stallone, un de ses acteurs fétiches au doublage est également Nick Nolte qu'il double notamment dans 48 heures (1982) et Les nerfs à vif (1991) ou encore de l'italo-américain Danny Aiello.

Du côté des dessins animés, Alain Dorval est la voix du Teigneux dans la série des Il était une fois... (à partir de 1982), celle de Tiger dans les Fievel (à partir de 1996) et celle de Pat Hibulaire dans les Dingo de Disney (à partir de 1995). Il a aussi doublé dans FourmiZ (1998), car dans la VO, c'est Stallone que l'on entend. Décidement, la boucle est bouclée !

Remerciements à Alain Dorval, à Vincent Chenill. Merci aussi à Yan Harris pour les photos d'Alain Dorval dont il est l'auteur.

(c) La Gazette du doublage - 2010