Le jeudi 7 octobre 2010 à 20h30, la Cinémathèque française a projeté le très beau Normandie-Niémen (Jean Dréville et Damir Vyatich-Berezhnykh, 1960). Ce film de guerre est intéressant à plus d’un titre. Tout d’abord, il raconte un pan méconnu de la Seconde Guerre Mondiale : le combat sur le front est contre les Allemands de l’escadron de chasse français Normandie-Niémen, aux côtés des Russes, à partir de la fin 1942. Ensuite, il est interprété par un grand nombre de comédiens français très actifs dans le doublage français d’après-guerre : Marc Cassot (Paul Newman), Pierre Trabaud (Mickey Rooney), Jean-Claude Michel (Clint Eastwood, Sean Connery), Roland Ménard (Marcello Mastroianni, Glenn Ford), Jacques Richard (Gene Hackman, Robert Duvall), Jacques Bernard (Jackie Chan) et André Oumansky (Omar Sharif).

Voir tous ces artistes en chair et en os permet de se rappeler qu’ils n’étaient pas seulement des « voix françaises » de tel ou tel acteur étranger, mais d’excellents comédiens, charismatiques, tout à fait capables de tenir des rôles de premier plan à l’écran. La projection de Normandie Niémen était d’autant plus émouvante que, dans la salle, étaient présentes Nicole Trabaud, Paule Emanuèle et Hélène Otternaud respectivement veuves de MM. Trabaud, Michel et Richard. Etaient aussi là Philippe Mareuil et Brigitte Auber, deux partenaires de Pierre Trabaud dans Rendez-vous de juillet (Jacques Becker, 1949).
Souhaitons que ce film rare sorte un jour en DVD ou blu-ray, afin d’être redécouvert comme il le mérite largement.

(c) La Gazette du doublage - 2010