Le 11 mai dernier (2008), nous avons eu le plaisir de nous entretenir avec le comédien Jacques Bodoin (né en 1921). Cet artiste multi-casquettes a été aussi humoriste, chanteur, homme de radio et de télévision... Il est aussi un des premiers à s'être essayé à l'imitation.

Nous l'avons interrogé sur ses participations à des doublages car à part avoir doublé le personnage de Pollux dans Le Manège enchanté, on sait peu ce qu'il a fait en synchro. Il nous a fort aimablement répondu.

Il a travaillé plusieurs fois pour Disney : "dans Coquin de printemps (1947), j'ai doublé Donald, Mickey et Jiminy Grillon. C'est la seule fois où j'ai fait la voix de Donald. Dans ce dessin-animé, j'ai prêté ma voix à Jiminy Grillon alors que dans d'autres, c'est Camille Guérini qui l'a repris." (cela semble être le cas dans le premier doublage de Pinocchio, NDLR).

Toujours pour Coquin de printemps, il nous précise : "Je n'ai pas doublé la marionnette Charlie Mc Carthy du ventriloque Edgar Bergen. Je me demande si ce n'est pas Guérini ?" (effectivement, Camille Guérini est bien indiqué dans la liste du doublage, NDLR).

Jacques Bodoin a aussi travaillé pour les premiers doublages de Cendrillon (1950) et Alice au pays des merveilles (1951). "Dans Cendrillon, je doublais les souris Jack et Gus." (la chanteuse Paulette Rollin, voix chantée de Cendrillon, nous avait dit avoir aussi doublé une souris, NDLR).
Il ajoute : "Comme les voix originales étaient accélérées pour que le résultat soit des voix aigües, nous avons été obligés d'enregistrer en traînant nos voix pour qu'ensuite on comprenne bien ce qu'elles disent en accélérant le débit. On travaillait en suivant la bande-rythmo. Dans ce dessin-animé, j'ai chanté la chanson des souris sous la direction musicale de Georges Tzipine, chef d'orchestre du London Philarmonic Orchestra."

"Tous ces Disney étaient dirigés par Daniel Gilbert, un très bon directeur. Il savait très bien ce qu'il attendait des comédiens. Lorsque vous dirigez une synchro, vous êtes obligés de tenir compte de l'humeur sur la partie américaine, et vous devez la transposer en humeur française, un peu différente. Alors, il faut être un bon directeur de plateau !"

"Plus tard, je me suis éloigné du doublage, mais j'ai quand même doublé Pollux dans Le Manège enchanté, mais aussi le Père Pivoine et Zébulon. C'est drôle car dans cette émission, le chien Pollux n'existait pas au début. A la 6ème émission, j'ai vu arriver un chien avec un nez de clown. comme il avait été créé par un Anglais, je lui ai fait dire : "Je cherche mon sucre !" Dans l'épisode suivant, j'ai recommancé : "Je n'ai toujours pas trouvé mon sucre !" Il est devenu plus tard la vedette du feuilleton."

"Sinon, ponctuellement, j'ai participé à quelques dessins-animés pour mes amis Goscinny et Tchernia. J'ai doublé un chamelier qui pousse la chansonnette dans Astérix et Cléopâtre (1968) et même dans un Lucky Luke, je crois (il semble que ce soit dans Daisy Town, NDLR)."

Pour l'anecdote, signalons que Jacques Bodoin a enregistré en 1967 un excellent album de 12 titres dans lequel il reprend des standards de George Gerschwin. Une musique intemporelle pour un artiste de qualité.

(c) La Gazette du doublage - 2008