A l'heure où France 2 vient de rediffuser la trilogie des Fantômas (de 1964 à 1967) avec Jean Marais et Louis de Funès, ceux qui s'intéressent au cinéma savent que le comédien Raymond Pellegrin (1925-2007) est la célèbre voix de Fantômas (alors que le personnage est joué "physiquement" par Marais lui-même). Une voix à la fois mystérieuse et inquiétante mais toujours savoureuse à entendre.

Revenons un peu sur le parcours du niçois Pellegrin, un des meilleurs acteurs du cinéma français. Repéré par Marcel Pagnol après-guerre, il enchaîne les rôles de flics ou de gangsters et tourne pour les plus grands réalisateurs français (Cayatte, Guitry, Melville...) et étrangers (Ray, Lumet, Zinnemann...) à partir des années 50. Parmi ses rôles les plus mémorables figurent celui de Napoléon (1954) dans le film eponyme de Sacha Guitry ou celui d'un parrain marseillais dans Le deuxième souffle (1966) de Jean-Pierre Melville. Dans les années 90, il termine sa carrière en jouant le rôle du commissaire Rocca pour la télévision.

Mais ce que l'on sait moins, c'est qu'avant de devenir la vedette de cinéma que l'on connaît, Raymond Pellegrin s'est, lui aussi, essayé au doublage, bien avant l'époque des Fantômas. En effet, en 1945, il a prêté sa voix à l'acteur anglais Hugh Williams alias le major Garnett (devenu le commandant Gordon dans l'adaptation française signée de Max Morise) dans le film Service Secret (Secret Mission) de 1942. Le doublage de ce long métrage a été réalisé par le comédien Jean Gaudray pour le compte de la société Lingua Synchrone du vétéran Richard Heinz. Dans ce film, et même à cette époque, on reconnaît distinctement le phrasé si élégant du grand comédien que reste Raymond Pellegrin.

(c) La Gazette du doublage - 2009