5, 4, 3, 2, 1... Ils sont partis ! Telle est l'introduction du générique avec Jacques Deschamps en voix-off (il est Eliot Ness dans la VF de la série Les Incorruptibles) d'une formidable série britannique : Les Sentinelles de l'air (Thunderbirds).

Cette série de science-fiction aux marionnettes à fils - signée du maître Gerry Anderson - est apparue à la télévision britannique à partir de 1965. Elle se situe en 2026 et raconte l'histoire de "la Sécurité internationale" dirigée depuis une île du pacifique par l'ex-astronaute Jeff Tracy (doublé par Raymond Loyer, la voix de John Wayne). Cette organisation secrète intervient pour sauver des vies partout dans le monde avec l'aide d'engins futuristes. Parmi ses véhicules gadgétisés (nous sommes en pleine Bondmania !) il y a la célèbre Rolls Royce rose FAB1 de l'agent secret britannique Lady Pénélope et conduite par son chauffeur Parker (voix de Jean-Henri Chambois, la capitaine Crochet du Disney Peter Pan).

Lady Pénélope est un des personnages les plus symboliques de cette célèbre série aux 32 épisodes et aux films : L'Odysée du Cosmos (Thunderbirds are go) (1966) sorti en France en août 1968 et Thunderbirds 6 (1968) qui ne semble pas être sorti chez nous (en tout cas, le film n'existe qu'en VOST sous le titre Les Thunderbirds et Lady Pénélope). Sans compter que Pénélope est aussi apparue en 2004 pour le film "live" des Sentinelles de l'air sous les traits de Sophia Myles, doublée par la blonde Barbara Tissier.

Lady Pénélope, dont la voix originale est celle de Sylvia Anderson - l'épouse de Gerry, a connu plusieurs voix en France selon les différents distributeurs (ITC et United Artists) et sociétés de doublage (SOFI et SPS). Dans la série (diffusée en France en 1976 mais sans doute doublée par la SOFI dans les années 60 pour d'autres pays francophones) Pénélope était doublée par Lily Baron (voix de Tara King dans Chapeau melon et bottes de cuir). Dans le premier doublage du film L'Odysée du Cosmos, elle a la voix sensuelle de Sylviane Mathieu (Faye Dunaway dans L'affaire Thomas Crown ou Jill St john dans Les diamants sont éternels).

Intéressons-nous précisément à l'odysée du Cosmos. Ce film a été doublé en 1968 et pourtant le DVD contient un nouveau doublage. Pourquoi ? La réponse nous vient de la comédienne Gaëlle Savary qui prête sa voix à Pénélope dans cette seconde version : "C'est Catherine Brau qui a établi la distribution et dirigé les Thunderbirds pour la société de doublage Franc-Jeu. C'était en 2004 pour un coffret DVD avec deux films jamais doublés: Thunderbirds et l'Odyssée du Cosmos et Thunderbirds et lady Pénélope. Bien que le premier film avait donc été doublé une première fois comme nous venons de l'expliquer, cela n'avait pas été le cas du deuxième. C'est sans doute pour cela que dans un soucis de continuité des voix des différents personnages entre les deux films, il a été décidé d'effectuer ce redoublage de l'Odysée du Cosmos.

Finissons par quelques anecdotes concernant le premier doublage de l'Odysée du Cosmos : Alors que dans la série l'organisation "International Rescue" est adapté par "la Sécurité internationale", dans ce film doublé à la SPS (Société parisienne de sonorisation) cela devient "le Secours international" ! Jeff Tracy est doublé par Raymond Loyer comme dans la série. Le personnage de Tin-Tin a la voix d'Albertine Bui que l'on entend dans le premier épisode "Pris au piège" sur une hôtesse de l'air alors que Tin-Tin est doublée par une autre comédienne. Notons aussi qu'elle est créditée, sans doute à tort, comme Albertine Bru au carton de doublage du James Bond On ne vit que deux fois (1967) dans lequel elle double le personnage d'Aki. On peut aussi voir cette comédienne d'origine asiatique dans le film Le dernier saut d'Edouard Luntz (rôle de Tai) sorti en 1970.

Quelques liens :
Le générique de la série en VF :
http://www.youtube.com/watch?v=UtlBDMDSDic
Le site de Gaëlle Savary :
http://www.gaellesavary.com/doublages.htm
Le site officiel de Sylvia Anderson :
http://www.sylviaanderson.org.uk/html/thunderbirds.html

(Remerciements à Gaëlle Savary et Thierry Attard)

(c) La Gazette du doublage - 2009