lundi 30 mars 2009

Bond en perd son latin... et nous aussi !

Toujours dans le cadre de sa rediffusion des films de James Bond, France 2 nous a gratifiés hier soir (29/03/09) d'une copie remastérisée du "plus explosif de tous les James Bond", c'est-à-dire d'Opération tonnerre (1965). D'ailleurs, à ce propos, le générique de fin faisait mention des infographistes anglo-saxons. Nous avons eu le droit, à la dernière seconde, au nouveau carton de doublage.



En effet, le carton d'époque citait les comédiens sans préciser la distribution détaillée et certains noms étaient orthographiés différemment : Jacques Harden (Largo) était indiqué "Jack Arden" à tort. Par contre, dans le nouveau carton, Thamila Mesbah (Paula) est devenue "Thamila Mezbah" ! On peut constater aussi que des noms de comédiens apparaîssent en plus : Paule Emanuèle (Moneypenny) écrit "Paule Emmanuel", Denis Savignat (Derval) et le comédien qui double le rôle de "Q". Le plus surprenant est que "Q" est attribué à Louis Arbessier alors qu'il s'agit bien de Georges Hubert (Arbessier n'a commencé à doubler "Q" qu'à partir de Rien que pour vos yeux en 1981) et que le nom de Lily Baron (Patricia) a disparu !

On peut donc se demander où la société MGM Télévision s'est procurée ces données. Le nom de l'adaptateur Charles Goldblat vient certainement de la SACEM puisque ceux-ci enregistrent toujours le nom de leurs auteurs sous leur véritable patronyme (Charles Goldblat est plus connu sous le nom de plume de Charles Dorat). En ce qui concerne l'indication du studio de doublage (SPS) et le nom des comédiens, c'est plus flou, puisqu'il y a ajouts et suppression de plusieurs voix françaises. Peut-être ont-ils eu l'idée de consulter certains sites ou forums dédiés au doublage ? Dans ce cas, une vérification aurait été souhaitable car - comme on le sait - il ne faut pas prendre pour argent comptant tout ce que l'on peut lire sur le Net !

lundi 16 mars 2009

Pinocchio est demandé au rayon bricolage

Les studios Disney viennent de démontrer une fois de plus leur gestion aléatoire de la distribution de leurs versions doublées. Une erreur qui entre une nouvelle fois en contradiction avec leurs arguments pour les redoublages des films. Après avoir réintégré l'ancienne version de la chanson de la petite fille (version Lucie Dolène) dans les nouveaux DVD du Livre de la Jungle (tout en créditant sa "remplaçante" Claire Guyot au générique), mis sur le marché français la version québécoise de Wall-E en DVD (lire l'article de La Provence: http://www.laprovence.com/articles/2009/02/05/717612-En-tete-d-affiche-Le-DVD-de-Wall-e-livre-en-version-canadienne.php), voilà que nous apprenons par notre ami Olivier J.H. Kosinski (du site http://www.i-services.net/membres/newsbox/fiche_news.php?uid=38523&sid=16192&idbox=28974&id=537133) qu'il existe une nouvelle version de Pinocchio pour sa sortie en pack Blu-Ray et DVD.

Vous connaissiez le doublage de 1946 (avec René Génin, Renée Dandry, Camille Guerini, etc.), celui de 1975 (avec Roger Carel), et les différentes "retouches" de 1995 et 2003 (qui nous ont été confirmées par notre ami Roger Carel). Eh bien voici le doublage de 1975 avec une chanson d'introduction (la célèbre "Quand on prie la bonne étoile") qui laisse à penser, à la première écoute, qu'il s'agit de celle de 1946! Néanmoins, nous avons comparé la chanson du Blu-Ray avec celle de 1946 que nous possédons dans nos archives (à moins que cette dernière soit un enregistrement bis d'époque), et nous avons quelques réserves. Si les voix se ressemblent (entre Tino Rossi et Jean Lumière) et l'enregistrement est d'époque (années 40), le chanteur semble en revanche différent, les paroles aussi (celles du DVD/Blu-Ray sont identiques à celles de la version la plus récente de la chanson), et, dans la version Blu-Ray les choeurs sont... en anglais! (On comprenait déjà difficilement les paroles du choeur en français, alors pourquoi se gêner?)

S'agit-il de l'enregistrement français d'époque ou d'une version "bis" restée inédite? Une des deux versions que nous avons en main est-elle une version enregistrée au Québec pendant la guerre (comme cela avait été vraisemblablement le cas pour Blanche-Neige)? Pour quelles raisons les studios Disney ont-ils mis cette chanson dans le Blu-Ray? Le mystère reste entier. Ce n'est en tout cas pas la première fois que Disney réalise des versions "hybrides" de doublages d'époques différentes pour des VHS (Les Trois Caballeros) ou des DVD (les récents DVD d'Alice au pays des merveilles contenant, avec le 2nd doublage, la version d'époque de la chanson "Peignons les roses en rouge"). Disney ne peut en tout cas pas, au regard de ces "surprises" involontaires, nous faire croire que ses anciens doublages se seraient "égarés".

(Remerciements à Olivier J.H. Kosinski du site : www.lesgrandsclassiques.fr/actus/?p=1413)

samedi 14 mars 2009

DEUX INFOS "RADIO"

Deux infos concernant les archives radio:

Après avoir interviewé notre ami Roger Carel dans son Plus grand cabaret du monde il y a un mois, Patrick Sébastien l'a à nouveau retrouvé, le 7 mars dernier, à la radio cette fois-ci, dans RTL: Vos plus belles années, qu'il co-anime avec Rémi Castillo. On peut réécouter cette émission fort sympathique à ce lien: http://www.rtl.fr/emission/18599/rtl-vos-plus-belles-annees.html?jour=07-03-2009, mais aussi la télécharger légalement sur notre ordinateur (via iTunes). Par ailleurs, une petite vidéo des coulisses de l'émission: http://www.youtube.com/watch?v=MywfhiKCxX4

Signalons aussi que nos amis de Radio Nederland (dont nous vous avions déjà parlé), ont mis en ligne récemment leurs théâtres radiophoniques de 1966, avec Francis Lax, Saddy Rebbot, etc. C'est à cette adresse: http://blogs.rnw.nl/haa/theatre-radiophonique-une-serie-de-108-audiodrames-1966#more-925

lundi 9 mars 2009

Tribune libre au comédien Daniel GALL

Daniel GALL, voix, entre autres, d'Actarus dans Goldorak, de Bill Bixby dans Hulk,de Fritz Wepper, Harry dans Derrick, de Jerry Orbach dans New York District, etc..(tous rôles enregistrés chez Synchro Video) a été informé par des amis qu'il était actuellement remplacé, dans cette même société, par un autre comédien (Jean Roche) pour le doublage de Fritz Wepper dans une nouvelle série Mord in bester gesellschaft II.

Informée, la chaîne M6 assure que,dans l'ignorance de qui est Fritz Wepper (!!!), elle n'a fait que donner son accord au "casting proposé" par Mme Francette Zorzi, gérante de Synchro-France.

Dans le même temps, Mme Bouree-Masse, responsable pour M6, assure veiller au respect de la fidélité aux voix reconnues. (Apparemment plus de 3000 diffusions de Derrick n'auront pas suffi, pas plus que les quelques téléfilms tournés depuis par le même acteur et doublés par D.Gall; même sur le site http://goldorak.m6blog.fr, le doublage de Derrick figure).

Choqué par de tels agissements contraires à l'éthique de la profession, Daniel Gall se permet de rappeler son engagement syndical depuis une trentaine d'années, son combat de dix ans pour obtenir des droits de propriété intellectuelle pour les artistes du doublage, et la signature le 6 janvier 2005 de la Convention DAD.R étendue en avril 2005. Environ 5000 comédiens se sont partagés plus de 10 millions d'euros d'indemnités compensatoires et bénéficient de droits dans leur nouveau contrat.
Cela mérite-t-il une telle discrimination ?

(NDLR : Cette tribune libre a bien été rédigée par Daniel Gall. S'il a employé la troisième personne du singulier, c'est sans doute pour donner un ton plus journalistique à son texte et faire ainsi honneur à nos colonnes.)