Le sympathique comédien Maurice Chevit nous a quittés à 88 ans le 2 juillet 2012. Après une première apparition dans le film Le père tranquille (René Clément, 1946), dans lequel on pouvait aussi voir une Nadine Alari toute débutante, il avait été très prolifique au cinéma comme au théâtre. Impossible de ne pas mentionner qu’il avait marqué les esprits en incarnant pour le grand écran Marius le farceur, petit ami plutôt mûr de Dominique Lavanant dans Les bronzés font du ski (Patrice Leconte, 1979).

Sa voix s’entendait régulièrement en synchro, généralement sur des petits rôles. Outre sa participation au doublage d’Astérix le gaulois (Ray Goossens, 1967), il avait doublé Dean Jagger dans Le jour des Apaches (Jerry Thorpe, 1968), Julian Voloschin dans Aladdin (Bruno Corbucci, 1987), Totò Mignone dans Ginger et Fred (Federico Fellini, 1987), Salem Ludwig dans Family Business (Sidney Lumet, 1989), Gene Saks dans Un homme presque parfait (Robert Benton, 1994). Citons aussi quelques acteurs connus à qui il a prêté sa voix : Nino Manfredi dans Pinocchio (Luigi Comencini, 1972), Burgess Meredith dans Rocky et Rocky V (John G. Avildsen, 1976 et 1990), Eli Wallach dans Le parrain 3 (Francis Ford Coppola, 1990). Son autobiographie était parue en 2008 sous le titre J'm'arrête pas, j'suis lancé.

(c) La Gazette du doublage - 2012