Le comédien Yves Barsacq vient de nous quitter à l'âge de 84 ans. Grand second rôle des écrans français à partir des années 50, il a tourné dans de nombreux films policiers (La Valse du Gorille, Requiem pour un caïd, Le Soleil des voyous...), dans des comédies (Le Cerveau, Le Distrait, Le Viagier...) et pour la télévision (Thierry la Fronde, Rouletabille, Arsène Lupin...). Il a fait aussi partie de ces acteurs français qui ont participé à des productions étrangères tournées en France (Darling Lily, Hit !, Guerre et amour...).



Dès les années 70, Barsacq s'est illustré également dans le doublage, notamment dans Les Sentiers de la gloire, film interdit en France en 1957 mais finalement sorti en 1975, dont le doublage avait été réalisé par Richard Heinz, gérant de la société Lingua Synchrone.
Retour sur ce jour du 17 juin 1999, date à laquelle nous avions rencontré ce comédien : Nous sommes à Sonodi sur le plateau du doublage de Wild Wild West que dirige Jenny Gérard pour laquelle Yves Barsacq a beaucoup travaillé. Dans ce film, parodie de la célèbre série Les Mystères de l'Ouest, il double le personnage du truculent marshall Coleman.
Dans l'auditorium E où nous sommes, il évoque avec notre amie Jenny des souvenirs de Jean Gabin avec lequel il a tourné 3 films...
Nous échangeons quelques mots avec lui sur ses rôles au doublage. Il nous précise qu'il a fait beaucoup de synchros et met en avant les rôles principaux qu'il a interprétés : Marlon Brando dans La Formule (1980), Gene Hackman dans Retour vers l'enfer (1983), Anthony Hopkins dans Aux bons soins du Dr. Kellogg (1994)... On lui doit aussi le rôle du commissaire Gordon (Pat Hingle) dans les films de Batman des années 90, celui de Dupont dans Les Aventures de Tintin (1991)...
Après le décès de Pierre Fromont le mois dernier, c'est un autre comédien de cette glorieuse génération qui s'en va.

(c) La Gazette du doublage - 2015