"L’animation japonaise traditionnelle (dessinée au crayon image par image puis peinte à la main) sous son format de diffusion hebdomadaire existe depuis 1963 et représente de l’ordre de 20000 épisodes, soit plus de 6000 heures de piste son à doubler par de nombreux comédiens, spécialistes du doublage.

En France, depuis le 3 juillet 1978 et l'apparition cathodique du robot géant Goldorak, l'animation japonaise souvent décriée dans les médias n'a cessé d'être un vecteur d'identification générationnelle touchant un très vaste public. Citons comme référence nostalgique l'émission Génération Albator diffusée la nuit du réveillon de Noël 1998, 20 après le premier épisode de Goldorak s'offrant la présence en voix-off les comédiens du doublage de l'époque, dépassant l'audience de la messe de minuit avec 2,5 millions de téléspectateurs."
(...)

La suite de cet article, signé de notre correspondant Benoit SPACHER, expert en manga et animation japonaise agréé par les assurances et les maisons de ventes aux enchères et commissaire d’exposition de THE ART OF ANIME, est à lire dans nos colonnes : http://www.objectif-cinema.com/spip.php?article5327

(c) La Gazette du doublage - 2011