vendredi 17 avril 2015

BIG RACKET SORT EN DVD CHEZ ARTUS FILMS

L’éditeur Artus Films sort en DVD le 5 mai 2015, dans sa collection « Polar », Il grande racket / Big Racket (Enzo G. Castellari, 1976). Ce film très violent narre le combat de l’inspecteur Nico Palmieri (Fabio Testi) contre une bande de racketteurs impitoyables à Rome, n’hésitant pas à tabasser, violer ou tuer tous ceux qui refusent leurs conditions. Savant mélange de poliziottescho (film policier italien) et de Vigilante Film (film prônant l’autodéfense), Big Racket bénéficie d’une mise en scène nerveuse et d’un scénario bien inventif, avec des personnages fascinants, notamment la terrible Marcy (Marcella Michelangeli), truande hyper violente qui ferait passer la bourgeoise perverse campée par Macha Méril dans Le dernier train de la nuit (Aldo Lado, 1975) pour une enfant de chœur !

Le choix est proposé entre la version originale italienne et la version française d’époque. Le doublage est bon, si Fabio Testi n’a pas vraiment eu de suivi vocal en France, si l’on excepte Jean Barney qui l’a doublé plusieurs fois, le choix de Sady Rebbot pour le doubler dans le film de Castellari est tout à fait satisfaisant. De plus, c’est toujours un plaisir d’entendre le grand William Sabatier, cette fois-ci sur Glauco Onorato, comédien qui n’est autre que la voix italienne habituelle de Bud Spencer !

Dans les suppléments du DVD, apprécions le fait que le très sympathique intervenant Curd Ridel, mentionne qui double Salvatore Borghese dans Big Racket. Il qualifie même Jacques Balutin, de « doubleur d’exception » (en cherchant la petite bête, nous préciserons que le terme de « doubleur », est plutôt impropre et réducteur quand on désigne un comédien faisant du doublage, mais bon…)

Pour lire la critique du DVD et notamment avoir plus de détails sur le doublage français : Big Racket

(c) La Gazette du doublage - 2015

mardi 14 avril 2015

MORT OU VIF… DE PRÉFÉRENCE MORT SORT EN DVD CHEZ ARTUS FILMS

L’éditeur Artus Films sort en DVD le 5 mai 2015, dans sa collection « western européen », Vivi o preferibilmente morti / Mort ou vif… de préférence mort (Duccio Tessari, 1969). Dans ce western comique qui préfigure On l’appelle Trinita (Enzo Barboni, 1970), deux frères doivent cohabiter six mois pour toucher le copieux héritage laissé par leur oncle. L’un est un joueur impulsif (Giuliano Gemma), l’autre est un fermier voulant éviter les ennuis (Nino Benvenuti). Le premier entraînera le second dans une série de mésaventures pour se procurer de l’argent en attendant que le jour de toucher l’héritage arrive.

Le choix est proposé entre la version originale italienne et la version française d’époque. Le doublage est bon quoique fait un peu à l’économie, puisque plusieurs comédiens doublent au moins deux personnages secondaires…

Giuliano Gemma est doublé par Claude Giraud qui le doublera encore plus d’une fois par la suite, tandis que Nino Benvenuti a la voix de l’illustre et regretté Serge Sauvion. Notons et saluons le fait que dans les suppléments du DVD, Curd Ridel, expert en westerns européens, mentionne Claude Giraud qu’il qualifie de « voix fantastique ».

Pour lire la critique du DVD et notamment avoir plus de détails sur le doublage français : Mort ou vif… de préférence mort

(c) La Gazette du doublage - 2015