vendredi 17 avril 2015

BIG RACKET SORT EN DVD CHEZ ARTUS FILMS

L’éditeur Artus Films sort en DVD le 5 mai 2015, dans sa collection « Polar », Il grande racket / Big Racket (Enzo G. Castellari, 1976). Ce film très violent narre le combat de l’inspecteur Nico Palmieri (Fabio Testi) contre une bande de racketteurs impitoyables à Rome, n’hésitant pas à tabasser, violer ou tuer tous ceux qui refusent leurs conditions. Savant mélange de poliziottescho (film policier italien) et de Vigilante Film (film prônant l’autodéfense), Big Racket bénéficie d’une mise en scène nerveuse et d’un scénario bien inventif, avec des personnages fascinants, notamment la terrible Marcy (Marcella Michelangeli), truande hyper violente qui ferait passer la bourgeoise perverse campée par Macha Méril dans Le dernier train de la nuit (Aldo Lado, 1975) pour une enfant de chœur !

Le choix est proposé entre la version originale italienne et la version française d’époque. Le doublage est bon, si Fabio Testi n’a pas vraiment eu de suivi vocal en France, si l’on excepte Jean Barney qui l’a doublé plusieurs fois, le choix de Sady Rebbot pour le doubler dans le film de Castellari est tout à fait satisfaisant. De plus, c’est toujours un plaisir d’entendre le grand William Sabatier, cette fois-ci sur Glauco Onorato, comédien qui n’est autre que la voix italienne habituelle de Bud Spencer !

Dans les suppléments du DVD, apprécions le fait que le très sympathique intervenant Curd Ridel, mentionne qui double Salvatore Borghese dans Big Racket. Il qualifie même Jacques Balutin, de « doubleur d’exception » (en cherchant la petite bête, nous préciserons que le terme de « doubleur », est plutôt impropre et réducteur quand on désigne un comédien faisant du doublage, mais bon…)

Pour lire la critique du DVD et notamment avoir plus de détails sur le doublage français : Big Racket

(c) La Gazette du doublage - 2015

mardi 14 avril 2015

MORT OU VIF… DE PRÉFÉRENCE MORT SORT EN DVD CHEZ ARTUS FILMS

L’éditeur Artus Films sort en DVD le 5 mai 2015, dans sa collection « western européen », Vivi o preferibilmente morti / Mort ou vif… de préférence mort (Duccio Tessari, 1969). Dans ce western comique qui préfigure On l’appelle Trinita (Enzo Barboni, 1970), deux frères doivent cohabiter six mois pour toucher le copieux héritage laissé par leur oncle. L’un est un joueur impulsif (Giuliano Gemma), l’autre est un fermier voulant éviter les ennuis (Nino Benvenuti). Le premier entraînera le second dans une série de mésaventures pour se procurer de l’argent en attendant que le jour de toucher l’héritage arrive.

Le choix est proposé entre la version originale italienne et la version française d’époque. Le doublage est bon quoique fait un peu à l’économie, puisque plusieurs comédiens doublent au moins deux personnages secondaires…

Giuliano Gemma est doublé par Claude Giraud qui le doublera encore plus d’une fois par la suite, tandis que Nino Benvenuti a la voix de l’illustre et regretté Serge Sauvion. Notons et saluons le fait que dans les suppléments du DVD, Curd Ridel, expert en westerns européens, mentionne Claude Giraud qu’il qualifie de « voix fantastique ».

Pour lire la critique du DVD et notamment avoir plus de détails sur le doublage français : Mort ou vif… de préférence mort

(c) La Gazette du doublage - 2015

mercredi 18 mars 2015

L’ESPION QUI VENAIT DU SURGELÉ SORT EN DVD CHEZ ARTUS FILMS

L’éditeur Artus Films sort en DVD le 7 avril 2015, dans sa collection « Ciné Fumetti », une édition double DVD de Le spie vengono dal semifreddo : L’espion qui venait du surgelé (1966). Réalisée par l’enchanteur Mario Bava, cette comédie d’espionnage a une distribution hétéroclite : du côté américain Vincent Price et le chanteur Fabian, du côté italien Laura Antonelli dans sa deuxième apparition à l’écran et le duo comique composé par Franco Franchi et Ciccio Ingrassia. Double curiosité s’agissant de ce film : tout d’abord, l’existence de deux montages différents l’un pour l’Italie, l’autre pour les Etats-Unis, témoignant des différences de point de vue entre les coproducteurs de nationalités différentes. Ensuite, le fait qu’il existe deux doublages différents. L’un pour la version italienne et l’autre pour la version américaine, pensez-vous ? Non ! S’agit-il d’un doublage d’époque et d’un redoublage ? Non plus !

Selon nous, les deux versions françaises ont été faites dans les années 80 ou au début des années 90, l’une pour une diffusion télévisée, l’autre pour l’exploitation en vidéo. Toutes deux à l’économie, puisque l’on déplore que dans les deux pistes sonores, certains des comédiens doublent plusieurs personnages. La première VF bénéficie de la présence de François Chaumette sur Vincent Price, Michel Muller sur Franco Franchi et Philippe Ogouz sur Ciccio Ingrassia (et au moins quatre autres rôles !) Dans la deuxième VF, nous avons reconnu Gérard Boucaron sur Vincent Price (uniquement lorsqu’il joue le Général Willis et non le Dr. Goldfoot) ainsi que sur au moins cinq autres rôles ! Si notre préférence va à la première version, reconnaissons que la deuxième tend à être plus fidèle du point de vue de l’adaptation par rapport à la version originale.

Pour lire la critique du DVD et notamment avoir plus de détails sur les deux doublages français : L’espion qui venait du surgelé

(c) La Gazette du doublage - 2015

lundi 16 mars 2015

LE GRAND DÉFI SORT EN DVD CHEZ ARTUS FILMS

L’éditeur Artus Films sort en DVD le 7 avril 2015, dans sa collection « Péplum », Ercole, Sansone, Maciste e Ursus gli invincibili / Le grand défi, film italien mélangeant de façon réussie péplum, comédie et même drame sentimental et réunissant quatre champions mythiques : Hercule, Samson, Maciste et Ursus.
Le DVD contient un bonus de taille : le très rare doublage d’époque. En effet, ce film avait été diffusé en janvier 2015 sur OCS Géants uniquement en version originale, alors que la chaîne propose habituellement le choix multilingue, d’où nos craintes d’une disparition totale de cette piste sonore.
Or contacté par nos soins, Artus Films nous a expliqué avoir retrouvé ce doublage, tiré d’une copie 35 mm, probablement l’unique en son genre.
Certes le son est parfois abîmé et la VF cède de courts instants la place à des passages en version originale sous-titrée, mais saluons l’éditeur d’avoir proposé ce doublage qui aurait pu irrémédiablement sombrer dans l’oubli. D’autant plus qu’il est très bon et servi par d’excellents comédiens, jugez plutôt :
Yann Larvor / Ursus : Georges Aminel
Howard Ross / Maciste : Marc Cassot
Sergio Ciani / Hercule : Denis Savignat
Nadir Moretti / Samson : Jacques Deschamps

Pour lire la critique du DVD et notamment avoir plus de détails sur le doublage français : Le grand défi

(c) La Gazette du doublage - 2015