mercredi 17 juillet 2013

SORTIE DE LA SÉRIE CHRONIQUES MARTIENNES EN DVD

Depuis 2004 existait une édition DVD américaine de la mini-série Chroniques martiennes (1980), adaptant l’ouvrage de Ray Bradbury. Trois épisodes, trois périodes de la vie sur Mars. Tout d’abord les expéditions terriennes visant à coloniser la planète. Ensuite l’installation des colons, puis leur sort une fois qu’ils se retrouvent bloqués sur Mars après l’éradication de l’humanité de la surface de la Terre, à cause d’une guerre nucléaire. S’il faut bien avouer que cette série a un peu vieilli et que ses interprètes ne sont pas tous des plus convaincants, ses thèmes demeurent très intéressants.

Le 20 août 2013 sortira enfin une édition française, chez L.C.J.. Comme pour l’édition américaine, il s’agira de l’intégrale de la série et non de la « version cinéma », qui était en réalité un remontage grossier des épisodes. L’avantage de cette nouvelle édition DVD, c’est qu’outre la version originale anglaise, il y aura aussi la version française. Rock Hudson y était une fois de plus magistralement doublé par Jean-Claude Michel.

(c) La Gazette du doublage - 2013

samedi 13 juillet 2013

GIALLO ET POLIZIOTTESCO À L’HONNEUR CHEZ THE ECSTASY OF FILMS

A la manière d’Artus Films et de feu Neo Publishing, l’éditeur indépendant The Ecstasy of Films propose en DVD des films italiens assez rares. Les deux premiers titres parus (et dont les ventes conditionneront sûrement la poursuite de l’activité de l’éditeur) sont : La polizia chiede aiuto / La lame infernale (Massimo Dallamano, 1974) et Luca il contrabbandiere / La guerre des gangs (Lucio fulci, 1980).

Le premier est un giallo dans lequel l’inspecteur Silvestri (Claudio Cassinelli) enquête sur un tueur à moto et un réseau de prostitution de mineures. Le film est disponible dans une édition simple sans bonus et une édition limitée à 1000 exemplaires. Il peut être vu en version originale italienne sous-titrée en français ou en version française. S’agissant du doublage français, on reconnaîtra sans mal Bernard Murat sur le regretté Claudio Cassinelli, figure familière du polar italien des années 70.

Le second est un film policier à la violence parfois bien corsée, opposant des contrebandiers de cigarettes à des trafiquants de cocaïne. Une seule édition, 2 DVD, est proposée, limitée à 1000 exemplaires. Bémol, au lieu de la version originale italienne, il faut se contenter de la version anglaise sous-titrée ou de la version française. L’avantage du doublage français est de permettre d’entendre la voix inimitable de Marcel Bozzuffi puisqu’il se double lui-même dans un rôle mémorable de trafiquant psychopathe porté sur les tortures en tous genres. Ce n’est pas le cas dans la version anglaise dans laquelle l’acteur est malheureusement doublé. Quant à Fabio Testi, alias Luca le contrebandier, le héros du film, ce n’est autre que Pierre Hatet qui le double dans notre langue.
Saluons l’initiative de The ecstasy of Films en souhaitant de tout cœur que les ventes suivront et qu’ainsi de nombreuses autres éditions DVD seront prévues.

Pour commander les DVD : Site de The Ecstasy of Films

(c) La Gazette du doublage - 2013

mardi 18 juin 2013

LES AVENTURES DE ROBINSON CRUSOE EN DVD

L’éditeur anglais Network a sorti en juin 2007 la série en 13 épisodes Les aventures de Robinson Crusoë, produite en 1965 par Franco London Films. La couverture du coffret 2 DVD nous apprend que les dernières copies restantes des épisodes en version anglaise ont été retrouvées par hasard dans des archives françaises. C’est cette version non sous-titrée que l’on trouve dans cette édition. Toutefois, en bonus, le premier épisode de la série est aussi proposé dans sa version originale française (avec des sous-titres en portugais incrustés sur la pellicule).

L’acteur autrichien Robert Hoffmann incarne de façon parfaite Robinson, le héros du romancier Daniel Defoe. On constate qu’il a été post-synchronisé pour les besoins de la version française par Jacques Torrens, comédien qui a été la première (et inégalable) voix du chien pleutre Scooby Doo dans les dessins animés seventies Hanna-Barbera. Torrens n'a que très rarement doublé des personnages principaux, mais a beaucoup travaillé comme directeur artistique et à l’instar de Jacqueline Porel, faisait souvent des petits rôles vocaux dans les doublages qu’il dirigeait.

Regarder en français le premier épisode de cette série, permet de constater la présence de comédiens familiers du doublage français, non crédités sur imdb dans la fiche, bien incomplète de la série. Ainsi, Philippe Ogouz (voix habituelle de Patrick Duffy) incarne Rodney, l’ami facétieux de Robinson, lors de flashes-back ramenant le héros loin de l’île sur laquelle il est prisonnier. De même, Jacques Berthier (voix habituelle de Raymond Burr) joue le père intransigeant de Robinson qui le pousse à entreprendre des études de droit. En s’éloigant de la synchro, notons que l’on repère parmi les amis de Robinson, aperçus le temps d’une courte scène, le comédien Philippe Bruneau, qui fera partie de l’équipe de Stéphane Collaro à la télévision dans ses émissions comiques des années 80.


Le générique français... avec les sous-titres portugais incrustés


Robert Hoffmann incarne Robinson Crusoë


Philippe Bruneau (au milieu) et Philippe Ogouz (à droite)


Jacques Berthier en Crusoë père

(c) La Gazette du doublage - 2013

mardi 21 mai 2013

L’HOMME DE RIO ET LES TRIBULATIONS D’UN CHINOIS EN CHINE ENFIN DISPONIBLES AU BON FORMAT !

En mai 2003, MGM avait sorti en DVD deux films de Philippe de Broca, deux chefs-d’œuvre du cinéma d’aventure avec Jean-Paul Belmondo, dans des éditions honteusement recadrées. Il aura fallu attendre 10 ans pour que sortent enfin, grâce à TF1 Vidéo, des éditions DVD et Blu-ray avec image restaurée et format respecté (1.66:1).
Dans L’homme de Rio (1963), on peut détecter que certains acteurs et actrices sont post-synchronisés. On reconnaîtra ainsi le grand Georges Aminel, non seulement sur Adolfo Celi, mais aussi sur le réceptionniste de l’hôtel. Linette Lemercier, spécialisée dans les voix d’enfants pendant plus de trente ans, prête sa voix au malicieux Ubiracy De Oliveira, Roger Rudel à un photographe puis un stewart et Martine Sarcey à une hôtesse de l’air.
Dans Les tribulations d’un Chinois en Chine (1965), Georges Aminel fait parler français pas moins de trois personnages, le gangster Charlie Fallinster joué par Joe Saïd, un agent d’assurance et enfin un chauffeur de taxi hindou.
Il retrouvera l’univers de Philippe de Broca, lorsqu’il post-synchronisera dans Le magnifique (1973), Hans Meyer incarnant le colonel Rollins et surtout Vittorio Caprioli, dans le double rôle de Charron l’éditeur / Karpov le génie du mal.

(c) La Gazette du doublage - 2013