Alors que le dernier James Bond 007 SPECTRE vient de sortir en DVD et Blu Ray, il est temps de revenir sur les étapes de la préparation du doublage.
Sony Pictures Releasing France, distributeur du film en dehors des USA – puisque la MGM le distribue sur ce territoire – a fait appel à la société Cinéphase pour réaliser ce doublage. C'est à nouveau Michel Derain qui s'est chargé de la direction artistique et Pierre Arson qui en a signé l'adaptation.
Tout a commencé avec l'enregistrement des deux bandes annonces. La bande annonce préventive est sortie en mars et la définitive en juillet 2015. Michel Derain a fait appel aux comédiens déjà engagés dans les précédents Bond de Daniel Craig : Eric Herson-Macarel (Bond), Annie Millon (Moneypenny), Jean-Bernard Guillard (M. White), Bernard Gabay (M) et Yoann Sover (Q). A ces comédiens, se sont ajoutées les deux stars féminines du film, Monica Bellucci et Léa Seydoux. Quand au méchant du film, Oberhauser alias Blofeld, Michel Derain a casté le comédien Christian Gonon (en photo), sociétaire de la Comédie-Française, la voix française habituelle de Colin Firth, pour doubler Christoph Waltz, alors que certains pensaient que Derain aurait repris Pierre-François Pistorio qu'il avait dirigé pour le doublage de Django Unchained (2012) pour Sony, ou mieux encore, que Waltz serait venu à Paris pour enregistrer ses dialogues en français car il parle assez bien notre langue.
Après la diffusion de ces bandes annonces, les décideurs des doublages européens du film ont été réunis à Londres pour une projection « top secret » du film le 4 septembre 2015 afin de mieux les aider à appréhender l'histoire pour faciliter ensuite leur travail d'adaptation et de direction artistique.
Michel Derain et Pierre Arson ont dû attendre ensuite un bon moment pour commencer à travailler sachant que le 13 septembre, Arson n'avait toujours pas le texte de la VO pour commencer à écrire son adaptation… Le 26 septembre, l'enregistrement n'avait toujours pas commencé. Le stress augmentait…
Finalement, tout s'est mis peu à peu en place et le 6 octobre, le texte était adapté et l'enregistrement avec les comédiens pouvait commencer. Monica Bellucci (Lucia) est venue en studio le 7 octobre pour enregistrer ses courtes scènes avec Eric Herson-Macarel (007). Ce dernier a dû être satisfait d'enregistrer les scènes se passant en Italie avec une star francophone du film car il s'était plaint lors d'une interview accordée à la presse qu'il était frustré de n'avoir pas pu le faire dans les Bond précédents. On pense tout de suite à Eva Green, à Olga Kurylenko et à Mathieu Amalric. Le 8 octobre, Léa Seydoux (Madeleine) s'est déplacée à Cinéphase pour enregistrer son rôle, mais seule contrairement à Monica, au grand dam d'Eric, peut-on supposer…
Quant aux autres comédiens convoqués, à part ceux déjà cités, on peut mentionner le comédien belge Marc Zinga, un des disciples de Blofeld, qui est venu lui-aussi se doubler en français. Jean-Christophe Dollé (en photo) prête sa voix au personnage de Max Denbigh alias C interprété par Andrew Scott (le Moriarty de la série Sherlock), le directeur de la sécurité nationale. Il est amusant de souligner les incohérences du doublage d'un film à un autre : Dollé double parfois l'acteur Ben Whishaw alors que dans 007 SPECTRE, Whishaw (Q) a la voix de Yoann Sover, et ce depuis Skyfall. Dans ce Bond 24, on retrouve aussi Nadine Alari qui double une dernière fois Judi Dench (l'ancienne M) dans une séquence enregistrée et Xavier Fagnon prête à nouveau sa voix au personnage de Tanner, le chef d'état major de M. Parmi les petits rôles, nous avons Ethel Houbiers sur Estrella, la conquête mexicaine de 007 dans le prégénérique, Laurent Sao sur l'assistant de Q, Asto Muncho sur le petit ami de Moneypenny, Hervé Caffin sur le barman de la clinique, Lydia Cherton sur un reporter et enfin Loïc Houdré sur le peu locace Hinx, le gorille du SPECTRE.
L'enregistrement s'est terminé le 14 octobre pour laisser place aux travaux de mixage, le film sortant en France le 11 novembre 2015. Une fois de plus, Michel Derain et Pierre Arson ont gagné cette course contre la montre pour nous livrer un doublage de bonne facture.

(Remerciements à Michel Derain)

(c) La Gazette du doublage - 2016