C'est un premier film mais auparavant, l'apprenti-réalisateur (ex-flic) a scénarisé Commissaire Moulin et Fargas (à la télé), ainsi que 36 Quai des Orfèvres (au cinéma). Territoire connu donc, du polar sec-beurre-cornichon, lequel nécessite, pour perdurer malgré les modes, la régénérescence de ses acteurs fétiches, d'ores et déjà Jean Dujardin qui, de Brice de Nice (guignolo) à OSS 117 (globe-trotter) en passant par cette variation molle néo-fritzlangienne (rayon L'invraisemblable vérité), se belmondise à vue d'oeil. Pour sauver la mise sans scène, il y a Laurent Lucas dans le rôle de Laurent Lucas (et il sait bougrement y faire, même en silence).