Hou, le joli nanar ! Un des premiers pur cru 2008 et c'est encore notre Hilary qui s'y colle (voir la notice sur Les Châtiments, du 21 avril 2007). Fameuse, cette Hilary, qui se plaît à nous réjouir en jouant comme un panard (plus grand, le pied, que ceux de Julia R.). Et Richard LeGravenase (j'ai pas pu résister) qui lorgne sur Bette Davis dans l'inusable Now, voyager ("Oh Jerry, ne demandons pas la lune, nous avons les étoiles" - le zigue à la tumeur s'appelle Gerry, si vous voyez le truc), conséquemment sur le grand Mulligan d'Un été 42, autre histoire (réussie) de deuil lacrymalesque. Seulement voilà, ici tout est bête bête bête, kleenex et musique ringue, une purge de mélo mou pour actrice à dondons ou ados pré-pubères. Des vraies s'y dilapident, Kathy Bates et Lisa Kudrow (que nous estimons bien), sans parler de ce pauvre Jeffrey Dean Morgan qui couine du sourcil comme dans Grey's anatomy. Il y a aussi Harry Connick Jr., d'une splendide élégance puisqu'il ne chante pas. Hou, le vilain nanar !