Notre Marshall nationale (ni Penny, ni Garry) n'a franchement rien à envier à ses homonymes amerlauds (Ecarts de conduite ou Pretty woman en lice), puisqu'elle fait, à leur image, du bon cinéma pop, bien plan-plan quoique ficelé à l'ancienne. Peu de surprises, donc (laissons-les à Gondry, voire James Huth), mais quelques beaux moments de cinéma suspendu, ça s'agite puis se calme, le tout favorisé par Miss Baye toujours triste et l'ami Baer qui assure en clown blanc. C'est filmé (contrairement aux chtimis), photo clean et sentiments profonds - le spectateur laisse couler, adhérant au tempo, tranquillement (la qualité française, un rien mitterrandienne).