mercredi 8 octobre 2008

Coup de foudre à Rhode Island (Peter Hedges, 2008)

Deux scènes fonctionnent, l'une sous la douche, l'autre sur une scène ; à part ça, encore un très petit film qui nous force à rabâcher : du rythme, des enchaînements ! Aucune mécanique astucieuse, encore moins délirante, c'est plan-plan, bien rasoir, malgré nos beaux acteurs, parfaitement impeccables (la palme au grand Dan Cook - les filles lui disent merci). Au passage, signalons tout de même que Steve Carell, promu star depuis quelques navetons (Evan, Max et les autres), devrait faire attention à ne pas divaguer too far from Apatow.

mercredi 1 octobre 2008

Max la Menace (Peter Segal, 2008)

On ne veut pas être négatif car aimant Steve Carell et goûtant Peter Segal dont les 50 premiers rendez-vous de Drew et Adam S. nous avaient bien émus (son remake du Plein la gueule d'Aldrich n'était pas mal non plus). Mais ici Maxwell Smart est un rien Slow et Soft, aseptisé somme toute, hormis quelques saillies sodomites ou branlantes ("Non, ça c'est pas mon couteau !") malheureusement trop rares. En fait le film (où l'on s'ennuie) hésite entre pastiche et parodie, ce qui n'est jamais bon. Il joue le calibrage (restons corrects), l'esbrouffe pétaradante (on préfère Daniel Craig ou le Boss Bruce Willis), enfin bref, il installe son cul propre entre deux ou trois chaises. Fatalement, c'est bancal. L'Oncle Frank (un vrai corps) méritait mieux.