mardi 26 mai 2009

Actu Zines

Deux zines références qui sentent bon le Sud (Montpellier) sont à découvrir : l’excellent PEEPING TOM (dont nous avions parlés plus tôt sur ce Blog) poursuit sa quête amoureuse d’acteurs borderlines avec Warren Oates (vu chez Monte Hellman) tandis qu’ HYSTERICAL, indispensable pour ses dossiers très complet sur les beaux bisseux, s’attache une fois de plus à explorer la création gore/fantastique actuelle française, avec dans ce numéro, une interview de Guillaume Beylard, réalisateur de Ossessione qui sortira prochainement en dvd aux usa.

Amoureux fétichistes et curieux maniaques, rendez vous sur Sin’art (http://www.sinart.asso.fr/index.php?recherche=&support=FAN), où vous aurez accès à une base de donnée rassemblant fanzines et éditions indépendantes, accès Bis, de toute l’Europe.


jeudi 21 mai 2009

J'irai video-nomader chez vous !!

Philippe est cet homme à la barbe épaisse et légères lunettes, fort d’une petite suite qui joue dans ses idées. Chasseur d’images, il a établi une structure de diffusion à l'attitude nouvelle. Il peut rester tapi des heures, attendant sa proie, armé d’une simple bière, l'oeil aux aguets. Breton d’origine, c’est en royaume belge que le voilà installé, lui et sa vidéothèque nomade. Vous le verrez débarquer dans votre jardin ou sur la place de l’église, un téléviseur sur l’épaule, et le lecteur dvd sous le bras. L’homme est imposant et c’est peut être ainsi qu’il soudoie quelques cinéastes en marge. Connaissez-vous Gwénael Breës, Seb Coupy..? Les voilà autant présentés dans votre chambre à coucher qu’au bord du Canal St Martin. Jouer du terrain vague comme de la brume des cafés Bruxellois : voilà l’ambition de 68 Septante (www.6870.be). On lui pose la question d’une diffusion par internet. Il répond que ce « n’est pas l’idée », que ce qu’il souhaite c’est « aller au devant d’un public non initié, créer la surprise ». A l’inverse d’un monde anonyme dont nous serions le citoyen numérique effacé, Philippe nous propose de remettre de la convivialité et des chips devant un cinéma alternatif, souvent autoproduit. A la fois escargot et maman kangourou il porte en lui, sur ses épaules, une certaine ligne de conduite... à ne pas respecter.

Ce soir, pour la zappette, c'est Philippe qui décide!

lundi 11 mai 2009

Tarantino inédit

Vendredi 15 mai 2009 à partir de 20h45, CANAL+ CINEMA consacre une soirée à Quentin Tarantino en diffusant PULP FICTION et JACKIE BROWN, et surtout, l’intégralité de sa leçon de cinéma, assurée lors du dernier Festival de Cannes et encore inédite à la télévision. Pendant 2 heures, en compagnie de Michel Ciment le plus hystérique des cinéphiles actuel revient sur le pourquoi du comment de sa filmographie. Sur le papier génial, en pratique le maestro est difficile en interwiew et a une tendance geek-américain sorti d'un Kévin Smith qui insupporte. On passe hélas à côté du niveau de la géniale émission de l'Actor-Studio.

Encore du boulot pour la sécurité sociale !

alignleft Filmotv fait le parie d’un site de VOD intelligent et cinéphile. En un clic, légalement, vous êtes en relation avec des centaines de films, triés, sortis des plus beaux catalogues du moment. Pour exemple l’autrefois rare Carnival of Souls de Herk Harvey. Mais ce n’est pas tout : des psychopathes de la galette argentée viennent avant chaque film vous en dire plus long sur l’œuvre et le réalisateur.
Qui n’a jamais eu le fantasme de voir Christophe Lemaire débarquer dans son salon et lui raconter, regard de velours, lumières tamisées, ses soirées les plus torrides en compagnie d’Evelyne Kraft ou de Martine Beswick ?

Du patrimoine, de l’actuel, avec son système d’arborescence vous avez de quoi devenir geek dés la première connexion, vivre heureux, retiré du monde, à coup de nouilles chinoises déshydratées et d’intégrale Shaw Brothers. Ce mois ci Fréderic Ambroisine accompagne votre traitement dans « la Shaw pour les Nuls ». N'hésitez plus, faites le plein de surgelé entre deux séances !!

mercredi 6 mai 2009

17 ans encore (Burr Steers, 2009)

Tout d'abord, rassurons les groupies : dans ce Big au petit pied, Zac Efron est très bien, excellent rires et larmes, à nous convaincre même qu'il peut faire beaucoup mieux, comme remplacer Michael J. Fox dont l'absence nous attriste. Il représente le meilleur de cette fabulette fort réac - aimons-nous toute une vie mais baisons sous contrat. A partir de là, rien d'étonnant à ce que le produit séduise la jeunesse disneyienne, d'autant qu'une nouvelle fois et a contrario des français, nos potes américains savent pimenter l'affaire, y diffuser du peps ; ça s'appelle tout bonnement soigner la marchandise.

Romaine par moins 30 (Agnès Obadia, 2009)

Evidemment, c'est un peu Romaine sans Romaine, puisque l'auteure, pour des raisons qu'on suppute commerciales, ne joue plus elle-même la godiche "qu'a du brouillard dans la tête". Dommage mais stylé, car la Kiberlain, fraîchement intégrée à cet univers navrant jusqu'à l'os, devient vite une Romaine (ce dès la première scène), vingt ans après l'opus fondateur (Romaine, un jour où ça va pas et sa "galerie des cons"), offrant ainsi au cinéma français la perduration d'une vraie figure burlesque (oh combien rare chez nous). Allez Roro, t'arrête pas en si bon chemin !