mardi 15 septembre 2009

Dans les coulisses de CINEMAS

Lorsqu'arrivant dans les coulisses de CINEMAS, la nouvelle émission de Serge Moati diffusé sur France 5, je croise François Chereque, je me demande si notre animateur a réellement tourné la page des années Ripostes? Sous le plafond d'éclairages du Studio Gabriel, attablés, Robert Guediguian, Jean Pierre Darroussin et Virginie Ledoyen viennent présenter le très attendu L'armée du Crime, film retraçant l'aventure du groupe Manoukian, ceux de l'affiche rouge.. (Aragon, Férré: "Vingt et trois qui criaient la France en s'abattant").

C'est alors que la machine Moati opère: gestes méditerranéens, pensée vive, précise, ne lâche rien, joue de l'interjection. D'aucun le trouvant agaçant, d'autres professionnel. C'est au travers du débat sociétal et historique que Moati espère marquer des points: "c'est ce qui a plu, c'est ce que je sais faire" nous confie -t-il.

On ne peut s'empêcher de penser à Cinéma, Cinémas, émission télé des années 80, dont on se délecte aujourd'hui, en DVD, de leurs doctes anecdotes. Exemplaire. Définitif. L'équipe de Michel Boujut nous offrait de véritables documents, autant sur les traces de Louise Brooks que sur le "stage" de Pialat. Cette émission a donné à toute une génération l'envie de devenir cinéaste.
En sera t-il de même pour sa cousine éloignée de France 5?

A trop étudier la structure sociologique d'un film on finit sociologue, politique ou intellectuel. Rarement poète ou cinéphile.

Au final je compris que la compagnie de Virgine Ledoyen valait bien celle d'Olivier Besancenot ou Nadine Morano.


© Nathalie Guyon / FTV France 5
Diffusion: samedi 12 Septembre à 17h55 sur France5

Ouverture du 14éme festival de Contis

Autour d'un jury de professionnels présidé par l'actrice Anne Consigny, ouvrira jeudi soir le 14éme Festival International de Contis - dans les Landes. Ce festival de courts métrages est également réputé pour ses concerts festifs avec cette année Sapuary (musique populaire brésilienne), Le Tigre des Platanes (free-funktoulousain avec influences éthiopiennes), Lili Cros et Thierry Chazelle (chanson et pop-rock), et les Troublamours (fanfare tzigane/ musique populaire du sud de l'Italie).

Aux commandes de cette rencontre Rainer et Betty Berr, couple de metteurs en scène, qui vous invitent le temps d'un weekend à venir flâner en profitant des projections (cette année 6 longs en avant première dont Le ruban blanc de Michael Haneke, Au Voleur de Sarah Leonor ou Hadewijch de Bruno Dumont) concerts et table rondes.

Contis un festival qui grandit d'année en année, à taille humaine, où l'on peut faire de vraies rencontres cinéphiles.

(Le compte-rendu de l'an dernier: http://www.objectif-cinema.com/spip.php?article5011 )

mercredi 9 septembre 2009

Vernissage I SEE MYSELF de David Lynch aux Galeries Lafayette

40 lithographies de David Lynch sont présentées jusqu'au 3 Octobre à la Galerie des Galeries. 40 lithographies et une indéniable cohérence par rapport à l'œuvre du maître. Cependant là où Twin Peaks, Blue Velvet ou Mulholland Drive sont visionnaires et uniques, les lithographies, de par leur procédé même, sont déjà une reproduction. N'est pas Bacon qui veut.

Au milieu de ces centaines d'invités j'aperçois la nuque du maestro. Quelques 200 personnes accourue comme moi voir un ongle, un bras de Lynch repartiront chez eux avec pour seul souvenir un bout de son célèbre brushing. Dans l'assistance, au milieu des Doce Gavana et autre Chanel on distribue de la coupelle de Champagne à tout va: il pique un peu, j'aurai mal aux cheveux demain.

Et il y a quelque chose d'incohérent, d'illogique et probablement d'injuste à observer, tel un Charpac enivré d'algèbre, la savante équation qui fait si superbement tomber un tissu sur la jambe impeccable d'une femme désirable et de rentrer, vérité cinéphile, seul chez soi, regarder La Météore de la Nuit, de Jack Arnold.