Annuaire boutique
Librairie Lis-Voir
PriceMinister
Amazon
Fnac

 
     




 

 

 

 

ETIENNE OLLAGNIER
Directeur général de NovoCiné
Entretien réalisé à Paris
le 15 juillet 2004
Par Guillaume SERRES

Si la structure NovoCiné comprend une branche dédiée à la production, c’est avant tout une société proposant aux exploitants de salles de s’orienter vers la projection de films numériques. Rencontre avec Etienne Ollagnier, réalisée pour le compte de l’agence d’information Screenmedia.biz (1)...



Objectif Cinéma : Pourriez-vous nous raconter votre parcours et nous dire quels sont, à présent, votre poste et vos activités au sein de la société NovoCiné ?

Etienne Ollagnier : J’ai une trentaine d’années. J’ai fait des études d’ingénieur à l’Ecole des Ponts. A l’issue de ce cursus, j’ai choisi, ce qui peut paraître un peu curieux de la part d’un ingénieur, d’aller travailler dans le cinéma, car c’était vraiment quelque chose qui me passionnait. J’ai rejoint le groupe MK2, dans le département distribution. J’ai appris comment s’organisait la distribution des films en salles. Je m’occupais surtout du marketing des films. Et puis j’ai eu également un petit parcours dans une société qui est rattachée au groupe MK2, dans la production de courts métrages. J’ai découvert l’ensemble des activités du cinéma, sachant que le groupe MK2 est intégré verticalement, qu’il y a de la distribution, de la production et de l’exploitation. Cela m’a permis de découvrir tous les métiers. Après, j’ai été happé par la « Nouvelle Economie », en travaillant d’abord dans une web agency, où je dirigeais le marketing et m’occupais du commercial. Ensuite, avec quatre autres associés, j’ai monté une web agency qu’on a développé pendant un an et demi, avant de rencontrer Boudjemaa Dahmane, le président de NovoCiné, avec qui on a décidé de monter cette société. Nous nous sommes rejoints sur le concept du cinéma numérique, sachant que M. Dahmane venait vraiment du milieu cinématographique, puisqu’il a dirigé notamment la Société française de production (SFP) et produit de nombreux films. Moi, je venais de l’univers des nouvelles technologies. Nous nous sommes donc retrouvés autour d’une idée commune : introduire ces nouvelles technologies - le numérique - dans la chaîne du cinéma. On a donc monté NovoCiné ensemble. Lui est président, moi directeur général.

Objectif Cinéma : Pourriez-vous nous présenter l’origine mais aussi les activités de NovoCiné et vos partenaires éventuels ?

Etienne Ollagnier : Aujourd’hui, NovoCiné a décidé de séparer ses différentes activités. Il y a une activité de producteur, au sein de NovoCiné Production. On a aussi une future activité d’exploitant, à l’autre bout de la chaîne : on est train de reprendre un certain nombre de cinémas de centre-ville dans la région Centre, avec un concept innovant, qui consiste à redonner vie à ces salles et à introduire des innovations sur les plans architectural et technologique.