Annuaire boutique
Librairie Lis-Voir
PriceMinister
Amazon
Fnac

 
     




 

 

 

 

FIGHT CLUB
de David Fincher
Par Alexandre JUMEL

SYNOPSIS : Le narrateur, sans identité précise, vit seul, travaille seul, dort seul, mange seul ses plateaux-repas pour une personne comme beaucoup d’autres personnes seules qui connaissent la misère humaine, morale et sexuelle. C’est pourquoi il va devenir membre du Fight Club, un lieu clandestin ou il va pouvoir retrouver sa virilité, l’échange et la communication. Ce club est dirigé par Tyler Durden, une sorte d’anarchiste entre gourou et philosophe qui prêche l’amour de son prochain...


ANALYSE

Fight Club est un film qui dérange. Il met à plat toutes nos obsessions, nos phobies, nos habitudes, il montre comment notre espèce est manipulée et influençable. Le film nous renvoie à nous-même et à notre conscience.

S’il y a bien une société que le film dénonce, c’est celle de la consommation, Norton le dit : « Si je voyais une nouveauté ingénieuse comme une table basse représentant le yin et le yang, il fallait que je la possède ». La manipulation que subit Norton est due à la stratégie d’entreprise qui consiste à créer des besoins, qu’ils soient des besoins d’estime, d’appartenance, de sécurité, d’auto expression, physiologiques...

Le film porte un regard critique sur la publicité qui véhicule de nombreux messages, outre la présentation du produit vendu, elle donne une certaine image idéologique des critères de beauté, des hommes (généralement musclés) ou des femmes (généralement typées anorexique). La scène qui illustre le mieux ce rejet est celle de Brad Pitt et d’Edward Norton dans le bus. Norton aperçoit une pub pour les slips Gucci dans un bus, il demande à Pitt « C’est à ça que doit ressembler un homme ? » et celui-ci de répondre « S’améliorer soi-même, c’est de la masturbation, c’est se détruire soi-même ». C’est cette faculté d’être prisonnier en ayant l’impression d’être libre que Fincher tente de nous expliquer à travers son film. La thèse du film peut être représenté par cette phrase : « Pour une totale liberté, la vie anarchique est recommandée » . Le personnage de Brad Pitt explique ceci dans la réplique « Je rejette tous les présupposés de la civilisation et spécialement l’importance des possessions matérielles ».