Annuaire boutique
Librairie Lis-Voir
PriceMinister
Amazon
Fnac

 
     




 

 

 

 




Sa voix est aussi bien connue des amateurs de séries TV puisqu’elle a doublé, avec un certain panache, Agnes Moorehead (Endora) dans Ma sorcière bien aimée. On l’a entendue également sur plusieurs Disney où elle interprétait avec fougue la méchante du film : Cruella dans Les 101 Dalmatiens (1961), Madame Mim dans Merlin L’Enchanteur (1964)... Un de ses derniers grands rôles au doublage a été pour Mort sur le Nil (1978) où elle prêtait sa voix à Bette Davis.

Madeleine Briny était une artiste de cabaret assez connue après-guerre. Sa notoriété et son talent ont amené cette belle brune à doubler des rôles importants. Ainsi, elle a prêté sa voix à : June Duprez dans Les Quatre plumes blanches (1939), Rita Hayworth dans Arêne sanglante (1941), Maureen O’Sullivan dans Tarzan à New-York (1942), Nancy Kelly dans Le Mystère de Tarzan (1943), Ginger Rogers dans Week-end au Waldorf (1945), Ginny Simms dans Nuit et jour (1946), Dorothy Lamour dans Sous le plus grand chapiteau du monde (1952)... En 1941, on a pu la voir au cinéma dans Ne bougez plus dans le rôle de Suzy.

Madeleine Briny et Gilberte Aubry (cf. article Deux soeurs vivaient en paix) n’ont que des rôles secondaires de femmes militaires dans Allez couchez ailleurs ! La première double Randy Stuart et la seconde la jeune Marion Marshall.

Pierre Leproux (1908-1975) double William Neff dans Allez coucher ailleurs. Parmi les nombreux autres doublages auxquels il a participé, souvent sur des seconds rôles, on peut citer : Eric Feldary dans Pour qui sonne le glas (1943), Victor Francen dans Nuit et jour (1946), Van Heflin dans Les Femmes mènent le monde (1954), Edward Platt dans La Fureur de vivre (1955), Harry Andrews dans Moby Dick (1956), Harold J. Stone dans Le Faux coupable (1957), Peter Swanwick (le contrôleur) dans la série Le Prisonnier 1968)...

A la télévision, il a travaillé souvent pour la série La Caméra explore le temps. Au cinéma, on l’a vu dans Rue des prairies (1959), Du rififi à Paname (1966)...

Signalons pour l’anecdote que Jean Davy, Lita Recio, Madeleine Briny et Pierre Leproux ont tous participé au doublage de Nuit et jour (1946) de Michael Curtiz qui retrace la vie du célèbre compositeur Cole Porter.