Annuaire boutique
Librairie Lis-Voir
PriceMinister
Amazon
Fnac

 
     




 

 

 

 

DVD

LE MONDE
SELON BUSH

de William Karel
Par Guillaume SERRES

SYNOPSIS : Élu à l’automne 2000 à la présidence des Etats-Unis d’Amérique, George Walter Bush devient le chef de la première puissance du monde, douze ans après son père. Moqué, ridiculisé par les médias européens, Bush Junior n’est pas qu’un riche benêt républicain. Il est l’homme d’une Amérique messianique, traditionaliste et impérialiste, dont les décisions vont être de plus en plus contestées dans le monde, notamment après les attentats du 11 septembre 2001 et au moment de la guerre d’Irak. Mais est-il seul responsable ? Quelle est l’influence des différents cénacles qui l’entourent sur ses choix politiques ?...



POINT DE VUE

Parallèlement au film de Michael Moore Fahrenheit 9/11 (2004), lauréat de la Palme d’Or au dernier Festival de Cannes, le présent documentaire signé William Karel propose une vision critique de Bush et son administration beaucoup plus rigoureuse, reposant sur une voix off et des entrevues de spécialistes - universitaires, ex-membres de la CIA, proches de Bush... - parfois stupéfiantes. De l’investiture de George W. Bush en janvier 2001 à l’an 2004, les étapes successives de son mandat sont passées en revue, ainsi que les différents courants qui le soutiennent, de la droite chrétienne au lobby dit « saoudien » en passant par les fameux néoconservateurs.

Il y a ceux que l’on pourrait appeler les « théoconservateurs », protestants évangéliques (1) rigoristes, plus pro-Israéliens que beaucoup d’Américains israélites, persuadés que l’État hébreu ne doit pas tomber aux mains des musulmans afin que chrétiens et juifs - ces derniers devront se convertir lors du retour du Christ sur Terre - aillent au Paradis. Fils d’un épiscopalien, c’est-à-dire d’un anglican, Bush Junior s’est lui-même converti au christianisme évangélique dans les années 80, devenant ainsi un Born Again Christian (« chrétien né une seconde fois »). L’idéologie, car il s’agit bien d’une idéologie, drainée par ce mouvement explique aussi bien les prises de position de Bush et son entourage sur des question de mœurs - opposition au mariage des homosexuels, à l’avortement... - que sur la politique extérieure - volonté d’évangéliser le monde, y compris le monde musulman. On notera le zèle religieux effarant des chrétiens sionistes défenseurs inconditionnels d’Ariel Sharon.