Annuaire boutique
Librairie Lis-Voir
PriceMinister
Amazon
Fnac

 
     




 

 

 

 

FESTIVAL DE SAN SEBASTIAN
Compte-rendu de la soirée Woody Allen
Par Laetitia HEURTEAU

COMEDIE ET... COMEDIE !

En ce vendredi 17 septembre 2004, le tout San Sebastian s’était mis sur son 31 pour faire honneur au plus célèbre des cinéastes new-yorkais, M. Woody Allen, qui avait pour rôle ce soir-là de lancer le coup d’envoi de la nouvelle saison du premier festival de cinéma espagnol...

Il n’était pas évident pour la presse étrangère de s’infiltrer dans cette grand-messe espagnole mais la chance étant ce soir de notre côté, nous avions pu à notre arrivée, obtenir deux invitations, in extremis !



Dans la salle principale du Kursaal, palais du festival, chaque invité avait pris place tout en continuant de papoter en gesticulant, comme seuls les méditerranéens savent le faire. Sur la scène, au centre, un grand escalier, emballé dans un tapis rouge de circonstance, donnait la réplique à deux écrans, qui diffusaient l’affiche du Festival de San Sebastian, clin d’œil évident à Salvador Dali, dans le choix des motifs fantaisistes et des perspectives déjantées. Les lumières se mettant alors à clignoter et la petite musique officielle du festival invitant la salle à se faire plus sage, la soirée d’inauguration pouvait enfin commencer.

UNE CEREMONIE D’OUVERTURE BIEN HUILEE

S’ensuivit un ballet ininterrompu et parfaitement orchestré d’animatrices, producteurs, acteurs et autres personnalités espagnoles, venues présenter en musique et à grand renfort de vidéos, la présentation de la programmation 2004 du festival : la section Zabaltegi (concernant tous les films à succès présentés dans les autres festivals), la section Horizontes Latinos (trois séries de films hispanophones, dont des films non distribués), la compétition officielle, la présentation du Jury, les rétrospectives (Anthony Mann et Woody Allen) et le département consacré aux documentaires.

Jean-Luc Godard reçut le prix Fipresci du meilleur film de l’année pour son dernier long métrage Notre musique.