Annuaire boutique
Librairie Lis-Voir
PriceMinister
Amazon
Fnac

 
     




 

 

 

 




C’est donc avec la plus grande prudence que nous avons avancé sur le chemin de l’adaptation, de la mise en spectacle : terrain miné par les théories complémentaires et contradictoires et les soupçons méthodologiques les plus insidieux. Il n’était pas question de développer une méthode auto satisfaisante et universelle car elle n’existe pas. Il faut prendre le risque de sauter sur « une mine en scène » si nous voulons faire un bilan et une perspective didactique des méthodes de l’analyse de la transformation filmique. Cependant, en parcourant les différentes études consacrées à l’adaptation et aux rapports entre littérature et cinéma, on distingue six axes de recherches :

1) Les études de l’adaptation d’un texte en particulier.
2) Les études de rapports entre un écrivain et le cinéma.
3) Les études historiques de l’adaptation.
4) Les recherches générales des rapports entre littérature et cinéma.
5) Les ouvrages critiques consacrés au scénario traitant des aspects reliés à la pratique de la transformation filmique.
6) Les études théoriques donc sémiologiques, ce vers quoi nous nous sommes orientés, mais notre approche hérite également des cinq axes précédemment cités, cumulant en aval les théories de l’adaptation et en amont les théories du cinéma.

L’idée d’une sémiologie à géométrie variable permet, grâce à un héritage de toutes tendances, d’offrir une série d’entrées pouvant avoir un certain nombre de corrélations entre elles. Il s’agit d’une problématique de la transversalité regroupant les approches, sans forcément les prendre pour des modèles de construction unique. Transversalité qui permet à la fois de satisfaire le souci d’élaboration théorique plurielle et le souci d’approche empirique.

L’ensemble traduit peut-être une médiation qui rend compte de la complexité de la transformation filmique. Complexité qui se décline en quatre étapes.

D’abord, il s’agit d’une réflexion sur la terminologie de l’adaptation. Ensuite, il faudra analyser cette réticence apparente quant à la pratique de la transformation filmique. Dans un troisième temps nous verrons les limites de notre approche mais en même temps elles ont offert de nouvelles pistes de recherche. Et enfin, nous focaliserons notre attention sur les perspectives didactiques puisqu’il s’agit d’un des axes de notre travail.