Annuaire boutique
Librairie Lis-Voir
PriceMinister
Amazon
Fnac

 
     




 

 

 

 

CONFERENCE
THE AVIATOR

Compte-rendu
Par Laetitia HEURTEAU
Photos d’Isabelle VAUTIER

AUX TROUSSES DE LEO ET MARTY...

Depuis Gangs of New York, Martin Scorsese et Leonardo DiCaprio sont comme inséparables. Nos deux compères se retrouveront d’ailleurs dès avril prochain sur les plateaux de tournage pour un film de gangsters (tiens, tiens !). Mais pour le moment, c’est pour Aviator, leur seconde collaboration cinématographique que Scorsese et DiCaprio ont fait le déplacement pour deux jours de promotion « non-stop », en ce début de mois de janvier 2005.

De la Fnac, en passant par le Ministère de la Culture, jusqu’au salon d’un palace parisien où avait lieu la traditionnelle conférence de presse, nous avons emboîté le pas de ces deux références du cinéma américain tant dans le domaine de la réalisation que dans celui de l’interprétation. Une filature fort instructive...



SCORSESE A LA FNAC

Inutile de préciser que la salle de la Fnac des Ternes, tendue comme un arc, attendait avec dévotion l’arrivée très retardée de Martin Scorsese, le génial cinéaste de Raging Bull, Le Parrain et Gangs of New York, pour n’en citer que trois, qui parvient, quoiqu’il arrive, avec une facilité déconcertante, à réconcilier cinéma d’auteur et cinéma hollywoodien. Et ce n’est pas Aviator qui dérogera à la règle.

Scorsese n’est pas bien grand, je veux bien sûr parler de sa taille. Mais sa démarche est à l’image de son cinéma : énergique et enthousiaste. Souriant, bavard, finalement très latin, celui que tous ses collaborateurs appellent avec affection et une bonne dose de respect « Marty », se confie ici en toute sincérité. Les références de cinéphiles fusent. Marty est à son affaire : « Je crois que mon obsession reste toujours et encore le cinéma. Une partie très profonde de moi est toujours attirée par le cinéma italien et français que j’essaye d’intégrer dans mon cinéma. Il y a des films que j’ai vraiment voulu et vraiment porté. Chaque expérience est une façon de me tester dans mon art, et j’espère que le public me pardonnera ce type d’exercices. Scorsese fait référence à Gangs of New York, son véritable bébé qui est resté en gestation pendant une vingtaine d’années, tandis qu’Aviator est avant tout un « film de commande » dont le réel initiateur du projet n’est autre que... DiCaprio !