Annuaire boutique
Librairie Lis-Voir
PriceMinister
Amazon
Fnac

 
     




 

 

 

 

ROMAIN DURIS
Acteur
Par Laetitia HEURTEAU
Photos d’Isabelle VAUTIER

EN PLEIN CŒUR

Romain Duris peut se vanter d’avoir déjà à son actif : foulé le sable d’un Paris méconnaissable dans Peut-être de Cédric Klapisch, fait chavirer le coeur d’une belle gitane dans Gadjo Dilo de Tony Gatlif, dérobé avec classe les plus beaux bijous de ces dames dans Arsène Lupin de Jean-Paul Salomé, mais aussi d’avoir connu les joies de la vie estudiantine siglée ERASMUS dans L’Auberge espagnole aux côtés des charmantes Cécile de France et Audrey Tautou, tout en portant à ravir le frac dans Adolphe de Benoît Jacquot.

Tant d’univers cinématographiques en une personne, il était alors naturel que de battre notre coeur s’arrête en apprenant que l’intéressé était partant pour nous parler de son film, le tout nouveau Jacques Audiard, notre coup de cœur (décidément !) en ce début d’année 2005.

Romain Duris y est magistral dans ce rôle de jeune trentenaire qui tente avec acharnement de s’extraire de son cadre professionnel cafardeux (désolé ici pour les fanas de l’immobilier) pour vivre enfin de sa véritable passion : le piano.

A l’image de la mise en scène libre et précise à la fois, le jeu de Romain Duris gagne ici en complexité. Un film clé, bien sûr, que Romain Duris, aux cheveux à nouveau en bataille, nous commente avec attention et sincérité...



Objectif Cinéma : Jacques Audiard déclarait qu’il vous avait choisi pour ce film parce que vous étiez à un tournant de votre carrière. Est-ce vraiment comme cela que vous le percevez ?

Romain Duris : Je sens qu’il y a en effet une différence depuis trois ans, depuis L’Auberge espagnole et 17 fois Cécile Cassard où j’ai l’impression d’aimer faire des choses différentes. Je ne sais pas comment le dire, j’ai du mal à avoir du recul sur mon parcours. Même le mot "carrière" me dérange un peu. Ce que je sais, c’est que j’arrive à la trentaine, et que forcément les rôles ont peut-être plus de profondeur, avec les questionnements qu’un jeune homme de trente ans peut avoir. Je pense que c’est surtout une question d’âge.