Annuaire boutique
Librairie Lis-Voir
PriceMinister
Amazon
Fnac

 
     




 

 

 

 

HOTEL RWANDA
de Terry George
Par Mélanie COCHETEUX

SYNOPSIS : Il y a dix ans, alors que le Rwanda sombrait dans la folie meurtrière, un homme fit la promesse de protéger sa famille et finit par sauver plus de 1200 personnes. Hotel Rwanda raconte l’histoire vraie de Paul Rusesabagina, un simple directeur d’hôtel, qui avec courage et détermination, offrit un refuge à plus d’un millier d’innocents voués à une mort certaine. Alors que le reste du monde fermait les yeux, lui leur ouvrit grand les bras.



QUICONQUE SAUVE UNE VIE...

« Un héros c’est un homme qui accomplit avec dévouement et détermination, courage et compétence, les tâches que son époque impose à tous. » Bruno Samson, Une histoire sans nom

Premier film de fiction (basé sur des faits réels) se déroulant pendant le génocide rwandais en 1994, Hotel Rwanda s’intéresse de près au parcours d’un homme qui, face à l’absurdité des massacres et à l’indifférence de la communauté internationale, a imposé son courage et sa droiture, sauvant ainsi des milliers de personnes d’une mort certaine. 11 ans après les faits, ce film est de nouveau une occasion de connaître un peu mieux les raisons de telles tueries tout en découvrant l’histoire d’un homme bon, tout simplement, humain face à son devoir de solidarité.

Le génocide rwandais, l’un des plus effroyables du 20ème siècle, s’est déroulé sous le regard imperturbable des chefs d’Etats du monde entier, sans qu’aucune force ne se décide à intervenir pendant les trois mois où près d’un million de Tutsi et Hutu modérés ont été exécutés par les extrémistes Hutu. Les forces des Nations Unies destinées à maintenir la paix au sein du territoire rwandais ont elles-mêmes été évacuées en grande partie, laissant le pays livré à un véritable chaos de psychose meurtrière aujourd’hui encore difficilement imaginable.

SAUVE LE MONDE ENTIER.

Paul Rusesabagina, consciencieux gérant de l’Hôtel des Milles Collines à Kigali, capitale du Rwanda, est un homme respecté pour son honorable réussite, vivant heureux avec sa femme et leurs enfants. A l’aube des premières exécutions, dans son voisinage, il ferme d’abord les yeux, voulant avant tout protéger sa famille... réticent aussi à l’idée d’accueillir des centaines de gens au milieu du luxe immaculé de son hôtel, il va très vite tout mettre en œuvre pour venir en aide aux personnes qui viendront y trouver refuge.

Hotel Rwanda est une expérience intense, un film basé sur des faits déjà bien évidemment chargés d’émotion, mais qui ne sombre jamais dans la facilité. Très peu d’images des massacres sont montrées, le pouvoir de suggestion étant d’autant plus fort. Certaines scènes époustouflantes de lyrisme mêlé d’horreur provoqueront immanquablement des frissons, telle l’arrivée à l’Hôtel de quelques centaines de réfugiés, dont beaucoup d’enfants, venus d’un orphelinat catholique. Ils accourent sous la pluie et dans le tumulte général, avant le rapatriement ordonné par les Nations Unies des divers vacanciers et journalistes européens et américains encore au Rwanda, abandonnant les réfugiés, seuls face aux milices Hutu patrouillant dans la ville et laissant derrière eux des centaines de milliers de cadavres.