Annuaire boutique
Librairie Lis-Voir
PriceMinister
Amazon
Fnac

 
     




 

 

 

 




DU RIFFIFI CHEZ LES DAMES

C’est de nouveau pour Arte que Dub’Club travaille en ce 22 juin 2004 avec le doublage de Hold Up (El Palo en vo), un film espagnol de 2001 réalisé par Eva Lesmes. Cette comédie est pour la première fois doublée en français à l’initiative de la chaîne et bénéficie pour la circonstance d’une distribution vocale de rêve réunie par Mélody Dubos (qui dirige mais ne s’est pas distribuée estimant qu’il n’y avait pas de rôle pour elle) : Michèle Bardollet, Maïté Monceau, Brigitte Lecordier, Brigitte Aubry et Patrick Floersheim sur les personnages principaux.

Sont présents en studio en cette matinée, Michèle Bardollet, Maïté Monceau et Fred Le Grand, qui va assurer l’enregistrement avec la maestria qui le caractérise. Mélody Dubos résume le film : Maite, interprétée par la grande comédienne espagnole Carmen Maura (et donc doublée comme il se doit par Michèle Bardollet) vient de perdre son mari et découvre qu’elle est ruinée.

Lola, interprétée par Adriana Ozores et doublée par Maïté Monceau (une des voix régulières de la série New York District), est femme de ménage dans une banque et travaille également pour Maïte. Sa situation est précaire. Un jour elle découvre que le directeur de la banque, joué par Juan Gea et doublé par Patrick Floersheim (prévu sur le plan de travail pour le lendemain) range les billets dans un simple tiroir.

Avec un troisième personnage, doublé par Brigitte Lecordier, ces dames vont se retrouver à préparer un casse dans l’établissement bancaire ou Lola fait le ménage.

MONEY, MONEY, MONEY...

Scène 108 (selon la numérotation du plan de travail) :

Michèle Bardollet est à la barre pour enregistrer les répliques de Maite. La facilité avec laquelle madame Bardollet est capable, en comédienne talentueuse qu’elle est, de passer de la comédie au sérieux, ne cesse pas de fasciner. Plus tard dans la journée elle nous confiera travailler sur l’excellent doublage d’Absolument fabuleux réalisé par Karina Films pour Arte, où elle a croisé Bernard Alane, et il est toujours impressionnant de l’entendre sur l’actrice noire américaine C.C.H. Pounder (notamment sur la série The Shield). En l’écoutant nous revient à l’esprit la classe avec laquelle elle a marqué le jeu d’actrices comme Claudia Cardinale ou Bette Midler.